Fermeture des écoles au moins jusqu’au 1er mai

Par Louise Bédard
Fermeture des écoles au moins jusqu’au 1er mai
Les écoles demeureront fermées au moins jusqu'au 1er mai. (Photo : Photo Le Canada Français - Jessyca Viens-Gaboriau)

La fermeture des établissements scolaires, des services de garde éducatifs du réseau de l’enseignement supérieur est prolongée jusqu’au 1er mai. Il n’y aura pas d’examens du ministère cette année.

C’est ce que vient d’annoncer le gouvernement du Québec dans le but de poursuivre les efforts pour freiner la propagation du coronavirus au sein de la population

Reprise

Les élèves du préscolaire, primaire et secondaire n’auront pas à reprendre leur année scolaire « Si les écoles devaient restées fermées définitivement au-delà du 1er mai, indique-t-on, le passage des élèves au niveau suivant sera basé sur le jugement professionnel de l’enseignant de l’élève en fonction des deux premiers bulletins. »

Quelle que soit la situation à venir, les épreuves ministérielles n’auront pas lieu.

Apprentissage

Les élèves du réseau scolaire auront accès à des outils pédagogiques pour maintenir leurs acquis, annonce le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge.

Pour répondre à la demande des parents qui souhaitent voir leurs enfants continuer leurs apprentissages, le ministre a demandé à son ministère et au réseau des commissions scolaires de collaborer pour offrir rapidement des activités pédagogiques accessibles, notamment par la télévision publique de Télé-Québec, le Web et les outils numériques disponibles.

Ainsi, à compter du 30 mars, les parents et les élèves du préscolaire, du primaire et du secondaire auront accès progressivement à des vidéos pédagogiques (ex.: capsules offertes par un enseignant) diffusées à la télévision publique, à une trousse en ligne de ressources élaborées par les partenaires (ex. : applications éducatives) et à des activités pédagogiques.

Toutes les activités proposées resteront optionnelles.

Le ministre assure que les élèves ayant des difficultés d’apprentissage pourront, quant à eux, bénéficier du soutien offert par des professionnels. Ils auront aussi accès à des services éducatifs complémentaires ainsi qu’aux outils technologiques adaptés à leurs besoins.

Quant aux élèves en formation professionnelle et en formation générale des adultes, ils pourront faire appel à des ressources déjà existantes en formation à distance, en ligne ou par téléphone pour poursuivre leurs apprentissages.

Accès aux effets scolaires

Questionné sur l’accès aux écoles pour récupérer les effets scolaires des élèves laissés sur place, le ministre n’a pas fermé la porte à cette possibilité. La question sera discutée dans les prochains jours.

Collégial

Quant au collégial, le premier ministre François Legault a souligné que certains cégeps ont commencé à offrir des cours en ligne et le ministère va s’assurer que tous les cégeps le fassent.

Les modalités relatives à la continuité de leur formation seront communiquées aux cégépiens par leurs établissements d’enseignement respectifs. Les activités normales reprendront à la session d’automne 2020, précise-t-on.

« Les établissements seront soutenus pour encourager la poursuite ou le démarrage de la formation à distance et tout autre moyen d’enseignement alternatif, à partir du 30 mars », annonce le ministère.

Services de garde d’urgence

Au cours des six prochaines semaines, les portes des services de garde éducatifs à l’enfance demeureront fermées, sauf pour les enfants de 0 à 5 ans des travailleurs de la santé, des services sociaux et des services essentiels.

Les services de garde d’urgence en milieu scolaire continueront d’accueillir les enfants de 4 à 13 ans de ces travailleurs comme ils le font depuis le 16 mars.

Pour connaître les détails sur l’évolution de la situation localement, suivez-nous chaque jour par notre site Web et par notre page Facebook et dans la prochaine édition du journal dont la version électronique sera disponible dès mercredi soir.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des