Quelques conseils avant d’accueillir un gecko

Quelques conseils avant d’accueillir un gecko

L’autre jour, j’étais au salon de bowling à récupérer mon garçon qui venait de prendre part à l’anniversaire de Guillaume, un de ses copains. Parle, parle, jase, jase, les parents présents discutent de tout et de rien. Lorsque Guillaume m’aperçoit, il se précipite à ma rencontre pour m’annoncer LA nouvelle: il est maintenant l’heureux propriétaire d’un joli gecko.

Je dois l’avouer, je suis un peu inquiète. Les geckos font partie de mes petits patients qui ont un peu la vie dure. Je n’en blâme pas les propriétaires qui sont souvent mal renseignés au moment de l’achat, mais pas toujours. Pas cette fois-ci, me semble-t-il.

Il faut savoir que garder un animal en captivité nécessite certains soins pour éviter que la santé de l’animal ne décline plus ou moins rapidement. Les geckos sont des lézards doux, solides et qui vivent assez longtemps (moyenne de 10 à 15 ans, avec comme record enregistré 30 ans!). Ce sont un peu les raisons qui font que leur popularité augmente sans cesse.

Les autres raisons tiennent au fait qu’ils sont de taille moyenne (entre 15 et 25 centimètres), qu’ils sont faciles à garder lorsqu’on connait leurs besoins de base et qu’ils ont une apparence intéressante. D’ailleurs, plusieurs couleurs et motifs sont maintenant disponibles sur le marché à la suite d’une sélection de certains individus lors de la reproduction en captivité.

À éviter

Après l’achat d’une telle bête, il faudra voir à son logement, son vivarium et à son alimentation. Le vivarium doit être de taille appropriée pour le nombre d’individus que nous possédons. Les geckos peuvent en effet être gardés en groupe en autant qu’il n’y ait qu’un mâle adulte par espace.

La cage doit être facilement nettoyable et couverte d’un moustiquaire afin d’assurer une bonne ventilation. Le plancher de son environnement peut être couvert de papier, de serviettes, de journaux ou de tapis de style «pelouse en plastique». On évitera pour des raisons de sécurité les substrats de sable, de maïs et d’écorce de noix puisqu’ils ont tous été impliqués dans des cas d’impaction du système gastro-intestinal.

En enlevant régulièrement les fientes, le vivarium devrait ainsi rester propre. On retrouvera dans sa cage un petit espace pour se cacher dans lequel on aura placé de la mousse de sphaigne qu’on gardera humide afin d’offrir à notre gecko un milieu où il peut se mettre à l’abri de notre présence, ainsi qu’un environnement propice à des mues normales.

Température

Dans son vivarium, on verra à contrôler adéquatement la température. Pour ce faire, on doit se procurer un bon thermomètre que l’on placera dans le point qu’on croit le plus froid. On devrait pouvoir y lire une température d’environ 21 degrés Celsius. On répète le même exercice dans le point le plus chaud où l’on devrait faire une lecture entre 29 et 31 degrés Celsius.

Si le point chaud n’atteint pas la bonne température, on peut utiliser un tapis chauffant ou une lampe. On évite toutes les sources de chaleur directe comme les pierres chauffantes. Une lampe à UVB, nécessaire chez plusieurs espèces, n’est pas essentielle ici puisqu’il s’agit d’une espèce principalement nocturne. La nuit, la température peut baisser entre 18 et 24 degrés Celsius.

Alimentation

Finalement, l’alimentation d’un gecko est généralement constituée d’un mélange divers d’insectes vivants. On retrouvera souvent des crickets, mais on peut aussi leur offrir différentes sortes de vers et n’importe quelle autre sorte d’insectes vivants. Les proies doivent idéalement être nourries dans les 24 heures précédant le repas du gecko.

De plus, on devrait poudrer les insectes d’un supplément de vitamines et de calcium environ une fois par semaine. La longueur des crickets ne devrait pas dépasser la longueur de la tête de notre lézard et environ la moitié de sa largeur. Les jeunes seront nourris à l’intérieur d’un délai de 24 à 48 heures alors que les adultes (environ plus de dix mois) recevront un repas deux à trois fois par semaine. Tout ce qui n’a pas été mangé après 15 minutes devrait être retiré du vivarium.

Voilà l’essentiel à connaître pour garder longtemps en vie un petit gecko.

Vous pouvez rejoindre mon équipe de la Clinique vétérinaire Mont-Saint-Grégoire et moi-même par téléphone au 450 347-7070.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des