Une vingtaine d’accusation contre un ex-entraîneur de hockey

Par Louise Bédard
Une vingtaine d’accusation contre un ex-entraîneur de hockey
Samuel St-Louis a été remis en liberté.

Samuel St-Louis, un Johannais de 22 ans, ancien entraîneur adjoint de hockey, a comparu mercredi, au palais de justice de Saint-Jean-sur-Richelieu, sous 21 chefs d’accusation de leurre et d’incitation à des contacts sexuels sur des garçons mineurs.

Les crimes reprochés auraient été commis à Saint-Jean et ailleurs au Québec, entre décembre 2016 et août 2018. Un total de 13 garçons, âgés de 12 à 17 ans au moment des événements, ont dénoncé l’accusé.

St-Louis est accusé d’avoir communiqué par un moyen de télécommunication avec des jeunes de moins de 18 ans, en vue de faciliter la perpétration de délits à caractère sexuel. Treize mineurs sont concernés par cette dénonciation. Huit d’entre eux le sont aussi par les accusations d’incitation aux contrats sexuels.

St-Louis a été remis en liberté après s’être engagé à respecter plusieurs conditions, dont celles de ne pas communiquer avec des jeunes de moins de 16 ans et de ne pas occuper un emploi rémunéré ou bénévole auprès des jeunes. Il a dû verser une caution de 500$. Il doit revenir devant la cour le 15 avril pour la suite des procédures.

Entraîneur adjoint

À la suite de l’arrestation du jeune homme, Hockey Québec a annoncé le retrait du jeune homme de toutes les activités des équipes de son réseau et de celui de Hockey Canada.

En 2017-2018, St-Louis a été entraîneur adjoint des Forts de Chambly, une équipe junior AAA. Les deux années précédentes, il avait été entraîneur adjoint dans la Ligue de hockey mineur de Saint-Jean.

Enquête

Ce sont des policiers de la Ville de Québec (SPVQ) qui ont procédé à son arrestation. L’enquête a été entreprise en août 2018 par les enquêteurs du Service de police de Québec avec lesquels ont collaboré ceux de Saint-Jean.

La structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série, coordonnée par la Sûreté du Québec, a été déclenchée.

Dans un communiqué, le Service de police de Québec indique avoir des raisons de croire que l’accusé a fait d’autres victimes. Pour transmettre une information qui sera traitée de façon confidentielle, composez le 418-641-AGIR (2447) et pour les gens de l’extérieur de la ville de Québec, le 1-888-641-AGIR, sans frais.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Ghislain Houde
Ghislain Houde
3 années

Il as été entraîneur pour des jeune de 10 ans pour les Aigles de St Jean aussi…