Cubex assemblera des véhicules électriques à Saint-Jean

Photo de Stéphanie MacFarlane
Par Stéphanie MacFarlane
Cubex assemblera des véhicules électriques à Saint-Jean
Le véhicule utilitaire électrique compact a une largeur de 55 pouces, une hauteur de 75 pouces et une longueur de 150 pouces. (Photo : Gracieuseté - Tropos Motors)

Cubex, spécialisée dans la distribution d’équipements destinés au marché municipal et à la construction, diversifie son offre. L’entreprise située sur la rue Boucher se lance dans l’assemblage de véhicules utilitaires électriques compacts et desservira tout l’est du Canada, incluant l’Ontario.

Érigées en 1988 par Regoma Construction, les installations de Cubex ont été agrandies de 3600 pieds carrés par le même entrepreneur cet automne. La nouvelle section a une hauteur libre de plus de 32 pieds en haut de laquelle trône un pont roulant d’une capacité de cinq tonnes. Les travaux ont nécessité un investissement de 850 000 $.

Cette nouvelle section aura une mission bien précise. « On va devenir un manufacturier. On va assembler des véhicules électriques. C’est une nouvelle flotte de véhicules utilitaires compacts. Il sera possible de les personnaliser selon le besoin du client, par exemple pour la livraison de colis en zone urbaine ou l’entretien des parcs », explique Claude Halley, directeur général de l’est du Canada chez Cubex.

Noel Nagora, Kitch Wilson, Bill Wilson, Claude Halley, de Cubex, Michel Gagnon, de Regoma Construction et Will Wilson, de Cubex, lors de l’inauguration de l’agrandissement de Cubex.

Caractéristiques

Dès le printemps prochain, Cubex assemblera les véhicules de la compagnie Tropos Motors, une jeune pousse (startup) de la Silicon Valley, en Californie. Cette dernière a confié à Cubex la distribution de son véhicule utilitaire électrique compact en sol canadien.

Le bolide qu’elle propose peut notamment être équipé pour balayer les rues, servir au rangement d’outils et d’objets divers, être utilisé pour transporter un blessé, ou encore recevoir des équipements de lutte contre les incendies. Le véhicule est alimenté de piles au lithium qui lui donne une autonomie d’environ 260 kilomètres.

Le véhicule utilitaire électrique compact a une largeur de 55 pouces, une hauteur de 75 pouces et une longueur de 150 pouces. Ses dimensions lui permettent de circuler sur les trottoirs, les allées, mais aussi dans les stationnements souterrains. Le bolide peut se déplacer à une vitesse de 40 km/h. Il a une capacité de charge de 1000 livres et une capacité de remorquage de 2000 livres.

Assemblage

Le véhicule de Tropos Motors est actuellement en cours d’homologation auprès de Transports Canada. Une fois l’approbation reçue, ce sera au tour de la Société de l’assurance automobile du Québec de procéder à l’homologation. Claude Halley précise que le bolide est approuvé dans la quasi-totalité des états américains.

Cubex pourra ensuite mettre en place ses chaînes d’assemblage à Saint-Jean-sur-Richelieu. Cela permettra la création d’une dizaine de nouveaux emplois. Actuellement, l’équipe johannaise de Cubex est composée de 12 personnes.

Les pièces du véhicule Tropos arriveront de la Californie. Les employés de Cubex l’assembleront selon les volontés de leurs clients. Si habituellement, le bureau de Saint-Jean-sur-Richelieu dessert le Québec et les quatre provinces des Maritimes, il desservira aussi l’Ontario avec le véhicule utilitaire électrique compact.

Cubex possède quatre autres adresses, soit à Calgary (Alberta), à Winnipeg (Manitoba), à Brantford (Ontario) et à Delta, en banlieue de Vancouver. La succursale de la Colombie-Britannique assemblera les véhicules utilitaires électriques compacts pour tout l’ouest du Canada.

Croissance

Si Claude Halley estime que les premiers véhicules seront assemblés au printemps, il prévoit effectuer les premières livraisons en mai. « On veut bâtir un inventaire et avoir un show room », dit-il. L’entreprise détient une cour extérieure de près de 35 000 pieds carrés.

M. Halley évalue qu’au début, son équipe sera en mesure d’assembler huit véhicules par semaine. Chaque chaîne de montage sera composée de deux employés. L’assemblage se fera sur un quart de jour, mais il n’est pas impossible qu’un quart de soir soit créé dans le futur.

Le directeur général voit grand. La hauteur libre de l’agrandissement et l’installation du pont roulant permettront l’aménagement d’une mezzanine. La production pourrait être ainsi doublée, puisque de nouvelles chaînes de montage pourront y être mises sur pied.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des