Ce que vous devez savoir sur la plume de sang

Ce que vous devez savoir sur la plume de sang
Sur cette photo

Ma fille a reçu du père Noël, de connivence avec une famille de la région qui cherchait un nouveau foyer pour leur compagnon, une callopsitte, ou plus communément nommée un cockatiel (qui est en fait le terme anglais). Tout se passait à merveille à la maison jusqu’à cette terrible soirée. En voici les détails.

Lucky était sur son perchoir à table avec nous au moment où Philippe, mon garçon le plus vieux, aperçoit sur l’aile de notre oiseau une plume un peu croche. En voulant y voir d’un peu plus près, la fameuse plume tombe et voilà que des gouttes de sang apparaissent dans le plumage immaculé. Malheur! Une plume de sang vient de casser. Urgence, on doit l’arracher complètement. Mais je ne suis pas à la clinique, je n’ai pas mon matériel avec moi. Je fais comme tout le monde, j’essaie un temps de faire une compression et ça aide. Avec une pince à sourcils, je tente d’enlever le bout restant, mais peine perdue, je ne fais que réactiver l’hémorragie. Quoi faire?

Vers la clinique

Nous n’avons pas le pas le choix. En refaisant une compression localement, j’essaie à nouveau de minimiser les pertes de sang  puis nous nous dirigeons à la clinique vétérinaire qui est heureusement à moins d’un kilomètre de chez moi. Sur place, avec une pince hémostatique (une pince qui a plus de «mordant» que celle utilisée précédemment), le petit morceau de plume problématique est retiré et rapidement, tout entre dans l’ordre. Ouf! Cordonnier mal chaussé.

Lorsqu’un oiseau mue, la plume, pour sortir de la peau, est dans une sorte de paille qui lui donne la rigidité nécessaire pour son développement. À l’intérieur de cette dernière se trouve un vaisseau sanguin qui apportera les nutriments dont la plume a besoin pour grandir. L’ensemble est ce que nous appelons une «plume de sang» Elle a une coloration bleu très foncé, tirant sur le noir, assez typique lorsqu’on y regarde de plus près.

Lorsque la plume a atteint sa maturité, le sang sera peu à peu drainé et l’élément central où circule le sang sera vidé. L’oiseau, avec son délicat toilettage, libèrera la plume de son carcan, la sorte de paille, et les barbes pourront finalement se libérer. La plume de sang est donc une plume normale des oiseaux.

Saigner à en mourir

Lorsqu’un oiseau chute lors d’un accident de vol, se cogne sur un jouet ou dans sa cage ou s’il est manipulé trop agressivement, il peut arriver qu’une plume de sang casse. Comme à ce niveau les oiseaux ont un faible pouvoir de coagulation, il arrivera que des oiseaux saignent à en mourir à la suite d’un choc.

Le traitement est pourtant simple. Il faut ni plus ni moins arracher au complet la plume cassée. Le follicule restant au niveau de la peau pourra alors se contracter et le sang pourra finalement arrêter de se répandre. Mais comment faire?

Si vous pouvez être deux, c’est mieux. D’abord tenir l’oiseau, mais pas trop! En effet, les oiseaux ne peuvent tolérer qu’on leur serre le thorax sous peine de mourir de difficultés respiratoires, ce qui ne serait pas mieux, avouons-le. L’oiseau peut être délicatement roulé dans une petite serviette. L’aile est ouverte pour bien visualiser la zone qui nous intéresse.

Avec une pince appropriée (et là réside la clé du succès!), pincer la base de la plume cassée, le plus près possible de la peau et tirer fermement dans la même direction que la plume pousse pour déloger toute la partie restante. Une fois chose faite, appliquer une pression avec les doigts au niveau du follicule, ce qui correspond à la peau vis-à-vis de la base de la plume, pendant plusieurs secondes et tout devrait rentrer dans l’ordre. L’hémorragie devrait être contrôlée. En cas de doute sur votre technique ou sur l’état de santé de votre oiseau à ce moment, consultez votre vétérinaire.

Pression initiale

Évidemment, si une plume de sang casse pendant les heures d’ouverture d’une clinique spécialisée dans le soin des oiseaux, vous pouvez prendre le risque de faire une pression initiale sur la partie cassée et de vous diriger sur place ensuite. Mais je sais maintenant d’expérience que cela arrive lorsque les cliniques sont fermées…

Avant qu’une telle situation ne se produise, prenez aussi le temps de vous procurer une pince adéquate!

Vous pouvez rejoindre mon équipe de la Clinique vétérinaire Mont-Saint-Grégoire et moi-même par téléphone au 450 347-7070. Visitez-nous sur Facebook!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
JJ
JJ
3 années

Si ces incidents se produisent fréquemment, il serait sans doute judicieux d’inverser les heures d’ouverture des cliniques ! 🙂

Angélique
Angélique
2 années

Mon bébé est mort à cause d’une plume de sang :'(… Il venait de manger, allait très bien. Ma mère s’est mis a passer le balais et s’aperçoit qu’il y a une flaque de sang par terre, en levant la tête elle s’aperçoit que mon oiseau a le bec ouvert et les yeux qui commence à se fermer et il saigne abondamment, en fait, il y a même des éclaboussures de son sang sur la vitre… Il est de la taille d’un pigeon, mais une jiclée si puissante ? Quelle surprise… Mon père accourt pour l’attraper et le sauver, sauf qu’en trente secondes même pas, lorsque mon père approche sa main l’oiseau tombe raide mort dans sa paume… Affreux. Attroce. Il est mort a une vitesse ahurissante, le jet de sang c’était presque comme une artère… Après avoir regardé, tout venait d’une grosse plume. Mais pourquoi si vite… On n’a eut le temps de rien faire, qu’elle horreur 😭 Mon seul espoir est que mourrir aussi rapidement d’une perte de sang soit sans douleur, comme s’endormir…

Caroline
Caroline
1 mois

Bonjour ,ma perruche ses blesser à un ail sa saigner j’ai réussit à arrêter le sang mais quand elle vole sa repart .Y faut tu absolument que je retire la plume