Cinq incendies dans la mire des enquêteurs

Cinq incendies dans la mire des enquêteurs

Les enquêteurs de la Sûreté du Québec se sont rendus sur la rue Alain

La Sûreté du Québec confirme qu’un lien pourrait exister entre le sinistre de la rue Alain et une série d’incendies suspects survenus au cours des derniers mois à Saint-Athanase. Les enquêteurs vérifient maintenant si l’entreprise Kaviar est également visée par cette main criminelle.

La division des enquêtes sur les crimes majeurs de la SQ s’est vu confier le dossier, afin de faire la lumière sur les évènements.

Joyce Kemp, porte-parole de la Sûreté du Québec en Montérégie, confirme que l’incendie survenu mercredi, au 115, rue Alain, est de nature criminelle.

Les enquêteurs pensent que cet évènement pourrait être lié à trois incendies criminels, survenus au 1407, rue Noyan, à Saint-Athanase.    

Le premier remonte au 6 juillet 2016, alors que deux voitures ont été incendiées à cette adresse. Les pompiers sont à nouveau intervenus à cet endroit le 26 avril 2017, lorsqu’une explosion et un violent incendie ont rasé la maison. Ils y sont retournés une troisième fois, le 14 août 2017, lorsqu’un ponton remisé sur le terrain a été brûlé.

La Sûreté du Québec ne dévoile pas ce qui lie les évènements entre eux, ni s’il y a un modus operandi semblable. Aucune arrestation n’a été menée jusqu’à maintenant.

Kaviar

En après-midi jeudi, les enquêteurs se trouvent à l’entreprise de nourriture pour animaux et toilettage Kaviar, où un incendie a détruit le commerce dans la nuit de mercredi à jeudi.

«L’enquête débute à cet endroit, indique Joyce Kemp. Il pourrait être lié aux autres incendies criminels.»