Hausse de 144% des hospitalisations liées à la COVID-19

Par Stéphanie MacFarlane
Hausse de 144% des hospitalisations liées à la COVID-19
Dimanche, l’Hôpital du Haut-Richelieu basculera au niveau d’alerte 4, soit le niveau le plus élevé. Cela occasionnera du délestage. (Photo : Le Canada Français - Jessyca Viens-Gaboriau)

Le nombre d’hospitalisations liées à la COVID-19 à l’Hôpital du Haut-Richelieu continue d’augmenter de façon importante. Dans la dernière semaine, elles ont bondi de 144 %. Mardi, 83 patients infectés par le virus respiratoire y étaient hospitalisés. Et le nombre de cas déclarés dans les CHSLD continue d’augmenter.

Le 4 janvier, 34 personnes étaient hospitalisées à l’Hôpital du Haut-Richelieu en raison de la COVID-19. Une semaine plus tard, l’établissement hospitalier accueillait 83 patients infectés. La veille, un sommet avait été atteint avec 86 usagers hospitalisés et atteints du virus. Dans les sept derniers jours, une moyenne de 60 hospitalisations a été enregistrée à Saint-Jean.

De plus, six unités de soins sont présentement en éclosion à l’Hôpital du Haut-Richelieu. La plus récente en lice, au 6e étage Sud, s’est ajoutée le 7 janvier. Depuis le 14 décembre, une éclosion est en cours au 7e étage Sud. Deux jours plus tard, le département de l’hémodialyse et le 3e étage Nord se sont ajoutés. Puis, des éclosions ont été déclarées au 5e étage Sud et au 5e étage Nord respectivement les 3 et 5 janvier.

Niveau d’alerte 4

En début de semaine, le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre (CISSSMC), dont fait partie l’Hôpital du Haut-Richelieu, a obtenu l’autorisation du ministère de la Santé et des Services sociaux de basculer au niveau d’alerte 4, confirme le CISSSMC. Ce niveau d’alerte, qui est le plus élevé, entrera en vigueur à compter du 16 janvier, précise Martine Lesage, conseillère-cadre aux relations avec les médias du CISSSMC.

Mercredi, elle ne pouvait donner les détails du délestage. «Quels services seront touchés ? Je ne peux le dire. Le plan est en élaboration. Il y a des arrimages à l’interne à faire. Ils vont déterminer les mesures exactes de délestage», précise-t-elle.

Le plan provincial de contingence de la COVID-19 prévoit un ensemble de mesures pour les centres hospitaliers, et la gradation varie selon le niveau d’alerte. Le but est de prioriser les activités urgentes ou semi-urgentes et d’optimiser l’utilisation des lits d’hospitalisation pour les patients atteints de la COVID-19, enchaîne Mme Lesage.

Lundi, le CISSSMC rapportait plus de 200 absences parmi son personnel, incluant les médecins, pour l’ensemble des installations du réseau local de services Haut-Richelieu-Rouville. «Ils sont en isolement à cause de la COVID-19», indique Martine Lesage. Ces données excluent le personnel en télétravail.

Personnes âgées

Les CHSLD et les résidences privées pour aînés ne sont pas épargnés par le virus. On y comptait 115 cas actifs de COVID-19 en date du 11 janvier 2022, alors qu’il y en avait 30 une semaine auparavant.

Le tiers (34 %) des 68 résidents de la résidence Jacques-Cartier est atteint du virus respiratoire. Des éclosions sont également en cours sur cinq étages du CHSLD Gertrude-Lafrance. Mardi, 35 patients étaient atteints de la COVID-19. Au total, 19 % des usagers sont infectés. Depuis le début de cette éclosion, un résident est décédé de la COVID-19 à l’établissement du boulevard Saint-Luc. En outre, cinq autres décès liés à la COVID-19 ont été enregistrés dans le Haut-Richelieu en une semaine.

Une éclosion est aussi en cours au CHSLD Georges-Phaneuf où 18 % des résidents, soit 23 personnes, sont malades. Quinze patients de la Ressource en soins palliatifs de la Résidence Saint-Jean-sur-Richelieu sont aussi atteints.

Des cas sont aussi répertoriés à la résidence Chartwell Oasis (4), au Quartier par Excellence (1) et à la Résidence Iberville (1).

Quant à l’éclosion à l’unité de réadaptation au CHSLD Sainte-Croix de Marieville, la situation s’améliore. La semaine dernière, il y avait 19 patients infectés par le virus. Mardi, il n’y avait que deux cas actifs.

Troisième dose

Les résidents des CHSLD du Haut-Richelieu ont reçu leur troisième injection du vaccin contre la COVID-19 en novembre. «Comme la clientèle change régulièrement, la troisième dose est donnée régulièrement aux résidents admis dans un CHSLD qui n’ont pas reçu leur troisième dose», souligne Chantal Vallée, agente d’information au CISSSMC.

À ce jour, environ 85 % des résidents des six CHSLD publics du réseau local de services Haut-Richelieu-Rouville ont reçu trois doses de vaccin contre la COVID-19, ajoute Mme Vallée.

Cas actifs

Dans la population générale, le nombre de cas confirmés et recensés par les autorités est sous-estimé en raison de l’introduction des tests rapides dans la communauté et des changements apportés dans la stratégie de dépistage.

À Saint-Jean-sur-Richelieu, on dénombrait tout de même 801 cas actifs mardi, tandis que dans tout le Haut-Richelieu, on recensait 923 personnes ayant eu un diagnostic positif. Toutes les municipalités comptaient au moins un cas, à l’exception de Saint-Sébastien.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires