Pizza Salvatoré s’amène à Saint-Jean-sur-Richelieu

Par Stéphanie MacFarlane
Pizza Salvatoré s’amène à Saint-Jean-sur-Richelieu
Pierre Giguère est le propriétaire de la franchise Pizza Salvatoré de Saint-Jean-sur-Richelieu. (Photo : Gracieuseté)

La chaîne de restauration rapide Pizza Salvatoré est en pleine croissance. Inaugurant deux succursales par mois depuis le printemps, elle ouvrira sa 31e franchise à Saint-Jean-sur-Richelieu le 24 août prochain. En plus d’un investissement de 350 000$, l’arrivée de cette entreprise familiale en sol johannais entraînera la création de 50 emplois.

Implantée majoritairement dans la grande région de Québec, Pizza Salvatoré a entrepris une phase d’expansion en septembre 2020. Des restaurants ont été ouverts à Granby, Trois-Rivières et Longueuil, notamment. Depuis avril dernier, l’entreprise ouvre un restaurant tous les 14 jours.

Au moment d’écrire ces lignes, Pizza Salvatoré venait d’ouvrir sa 27e succursale à Laval. Mascouche, Shawinigan et Saint-Eustache suivront. Puis celle de Saint-Jean-sur-Richelieu préparera ses premières commandes pour ses clients dans la dernière semaine complète d’août.

350 000$

Le restaurant johannais sera aux Galeries Richelieu, situées au 1000, boulevard du Séminaire Nord. Il occupera un local d’environ 1500 pieds carrés. Celui-ci est situé à l’extrémité nord du bâtiment, près du restaurant Le Matinée.

Le Pizza Salvatoré de Saint-Jean-sur-Richelieu sera la propriété de Pierre Giguère. Il détient déjà deux franchises, l’une à Thetford Mines, l’autre à Victoriaville.

Un montant de 350 000$ sera investi pour les améliorations locatives et l’acquisition d’équipements. Les travaux doivent débuter ces jours-ci et dureront un mois.

Livraisons

Le restaurant n’aura pas de salle à manger. Le modèle d’affaires de l’entreprise mise plutôt sur la livraison et les commandes pour emporter, et non sur le service aux tables.

La quasi-totalité du local abritera la cuisine. «C’est du haut vol ! Lors des périodes de pointe, on peut sortir une centaine de commandes à l’heure», souligne Élisabeth Abbatiello, responsable des communications de Pizza Salvatoré. Elle en est aussi la copropriétaire avec sa soeur et ses trois frères.

Emplois

L’arrivée de Pizza Salvatoré à Saint-Jean permet la création de 50 emplois, à temps plein et à temps partiel. Ces postes sont répartis en cuisine (20) et en livraison (30). «On peut avoir 20 livreurs qui travaillent en même temps le vendredi soir», indique Élisabeth Abbatiello.

Elle ajoute que l’entreprise mise énormément sur sa plateforme numérique pour recevoir les commandes de sa clientèle. «Les commandes en ligne représentent 70 % de toutes nos commandes. Ça permet de libérer les équipiers [du téléphone] pour faire d’autres tâches en cuisine», poursuit Mme Abbatiello.

Cette dernière mentionne que le processus d’embauche débutera environ un mois avant l’ouverture. «À date, ça va quand même bien pour trouver des employés. Il faut attirer des équipiers. Une fois qu’ils sont en poste, environ 40 % de nos nouveaux équipiers sont référés par des gens à l’interne. On a une bonne rétention», indique Mme Abbatiello.

Historique

Pizza Salvatoré a été fondée en 1964 en Beauce par Salvatoré Abbatiello. L’entreprise a été acquise en septembre 2018 par les cinq frères et soeurs Abbatiello. Il s’agit de la troisième génération à être à la barre de la franchise.

Dans la dernière année, l’entreprise spécialisée dans les pizzas, notamment à croûtes farcies, et les poutines, mentionne avoir plus que doublé son chiffre d’affaires. Au moment d’écrire ces lignes, Pizza Salvatoré comptait plus de 1100 employés répartis dans 27 pizzérias.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Major.Vaillancourt
Major.Vaillancourt
10 jours

Bienvenue dans notre ville .Nous avons bien hâte de savourer votre fameuse Pizza et Poutine …

joel deschambres
joel deschambres
4 jours

Est-ce qu’il ont fait une étude de marché avant de s’installer? Il y a déjà plusieurs pizzerias a St-Jean. On dirait un mauvais investissement.