Quatre projets d’économie sociale en lice pour une bourse

Photo de Stéphanie MacFarlane
Par Stéphanie MacFarlane
Quatre projets d’économie sociale en lice pour une bourse
Le Centre d'interprétation du milieu écologique du Haut-Richelieu (CIME) souhaite construire un bloc sanitaire combiné à une salle d'animation. (Photo : Le Canada Français - Archives)

Quatre des 35 projets d’économie sociale déposés dans le cadre du programme de Bourses d’initiatives en entrepreneuriat collectif (BIEC), lancé par les pôles d’économie sociale de la Montérégie, proviennent du Haut-Richelieu. La population est maintenant invitée à voter pour son projet coup de cœur et ainsi aider les promoteurs à financer leur projet.

Le Centre d’interprétation du milieu écologique (CIME) du Haut-Richelieu, situé à Mont-Saint-Grégoire, souhaite construire un bloc sanitaire combiné à une nouvelle salle d’animation. La bourse permettrait de débourser les sommes requises pour la phase initiale qui comprend des contrats professionnels et des dépenses à l’interne.

L’Atelier – Makerspace, qui est situé à l’incubateur du Centre technologique et industriel du Haut-Richelieu, souhaite offrir un espace de travail collaboratif aux entreprises, étudiants, amateurs et professionnels, qui inclut des outils, de la formation et du service-conseil. L’argent aiderait à accélérer le démarrage du projet et à acquérir des équipements.

Le Centre d’action bénévole (CAB) de Saint-Jean a aussi soumis une demande pour l’aider à financer son déménagement et l’aménagement de la cuisine dédiée à son service alimentaire. Le montant servirait à acquérir du matériel neuf ou usagé.

Enfin, le projet Réso-Vélos du Carrefour Jeunesse-Emploi comtés Iberville-Saint-Jean, qui consiste à impliquer des jeunes dans la réparation des vélos et à les offrir à des personnes dans le besoin, souhaite acquérir un véhicule pour transporter les bicyclettes et le matériel nécessaire.

Fonctionnement

Pour ce premier appel de projets, 210 000$ seront distribués parmi les MRC de la Montérégie. «Chaque MRC sera financée. Les bourses sont distribuées par tranche de 2500$ jusqu’à 10 000$», souligne Vanessa Roy, directrice générale par intérim du Pôle de l’entrepreneuriat collectif de l’est de la Montérégie. L’aide accordée peut atteindre 80% du coût jusqu’à concurrence de 10 000$ par projet.

Les critères d’évaluation du jury, inspirés du Guide d’analyse des entreprises d’économie sociale, sont: réponse aux besoins de la population, impact social, ancrage dans la communauté à partir de la mobilisation suscitée par les votes, importance relative de la bourse dans la réalisation du projet, faisabilité et viabilité du projet. Celui-ci doit se réaliser avant le 30 septembre 2020.

Vote

Les citoyens ont jusqu’au 9 juin, à 23h59, pour voter sur la plateforme de La Ruche (laruchequebec.com/explorer/idees/). Le jury se réunira ensuite pour analyser les projets. «Les promoteurs recevront une réponse le 24 juin et les annonces publiques se feront en août et en septembre», explique Vanessa Roy.

Le programme des BIEC Montérégie vise à stimuler l’émergence de projets d’entrepreneuriat collectif et à soutenir le développement des entreprises et des projets d’économie sociale.

Mme Roy explique qu’un projet pilote réalisé l’an dernier a mené à la création du BIEC en Montérégie. «La première édition a eu lieu de janvier à mars 2018 dans l’est de la Montérégie et les retombées ont été au-delà de nos espérances. On a obtenu une quarantaine de projets qui ont recueilli 12 000 votes. Au-delà de la bourse, la mobilisation sur le site La Ruche a offert beaucoup de visibilité aux projets», dit-elle.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des