Dave Turcotte a lancé sa campagne devant 300 sympathisants

Par Louise Bedard
Dave Turcotte a lancé sa campagne devant 300 sympathisants
C'était aussi assemblée d'investiture pour Dave Turcotte. (Photo : le Canada Français - Jessyca Viens-Gaboriau)

Devant plus de 300 sympathisants enthousiastes, Dave Turcotte, candidat péquiste dans le comté de Saint-Jean, a lancé sa campagne le 21 août en présence de son chef Jean-François Lisée. «Ici, la campagne va se gagner avec des convictions», est-il convaincu.

Musique, jeux de lumière, vidéos, pancartes, macarons, témoignages, l’organisation du député sortant n’a rien négligé pour donner le coup d’envoi à la campagne. M. Turcotte n’a pas caché à ses partisans qu’il y aura beaucoup de travail à abattre et il a appelé à leur implication pour assurer sa réélection.

Les candidats des comtés voisins d’Iberville, Huntingdon, Chambly ainsi que le député Stéphane Bergeron, candidat dans Verchères, étaient présents de même que les anciens députés Jérôme Proulx et Roger Paquin. Les maires Alain Laplante, de Saint-Jean, et Jacques Desmarais, de Saint-Blaise, assistaient au lancement.

La députée Nicole Léger animait la soirée. C’est une collègue mais aussi une amie de M. Turcotte qu’elle a décrit comme un homme loyal et d’équipe, un député qui ne compte pas ses heures.

La députée Nicole Léger animait la soirée.

Bilan

Turcotte mise d’ailleurs sur son bilan, la satisfaction des citoyens à l’endroit de son travail et la force de ses convictions pour se faire réélire. «Je suis présent au quotidien avec vous», dit-il rappelant son travail à défendre les besoins des plus vulnérables, ceux «qui ont besoin d’une voix forte».

«Pourquoi changer une formule gagnante?», demande-t-il faisant valoir sa grande connaissance des enjeux locaux et assurant les électeurs que de la persévérance, il en a à revendre pour poursuivre les batailles.

En dix ans comme représentant de Saint-Jean à Québec, il n’aura été que 18 mois député d’un parti au pouvoir, mais cela ne l’a pas empêché de faire des gains pour le comté, évalue-t-il.

Il mentionne entre autres les agrandissements d’écoles. C’est aussi sous son mandat que l’Hôpital du Haut-Richelieu a été doté de nouvelles installations pour l’urgence, le bloc opératoire et les soins intensifs. Quant à l’aménagement des nouveaux laboratoires stoppé par le ministre Gaétan Barrette, Dave Turcotte promet: «C’est clair au Parti québécois que nous allons redonner de véritables laboratoires à notre monde.»

Tout comme chef, il a dénoncé au cours de la soirée «l’austérité toxique libérale» avec ses coupes en éducation, en santé, au CLD, dans les forums jeunesse, etc.

Le candidat dans Saint-Jean recevait la visite de son chef, Jean-François Lisée.

Engagements

Laissant entrevoir les thèmes de sa campagne, le candidat Turcotte dit vouloir redonner plus de temps aux parents bloqués dans les embouteillages de la 10. Il veut aussi mettre en valeur le patrimoine et l’environnement.

Président du caucus des députés péquistes de la Montérégie, Stéphane Bergeron a dévoilé trois engagements régionaux: le parachèvement de l’autoroute 35 jusqu’au Vermont, un train de banlieue entre Saint-Jean et Montréal et la mise en œuvre des recommandations à venir de l’étude du ministère des Transports sur la reconfiguration de l’échangeur des autoroutes 10 et 35.

Lisée

«On est à la veille du déclenchement d’une élection qui va porter essentiellement sur la qualité de vie des Québécois», est d’opinion Jean-François Lisée.

Pour lui, le gouvernement libéral a construit des surplus budgétaires sur le dos d’élèves en difficulté qui n’ont pas eu leur orthophoniste ou encore sur celui de handicapés qui n’ont pas eu leurs soins à domicile. Ce sont eux qui ont payé les surplus pendant que les médecins avaient une augmentation de rémunération de 42%», s’indigne-t-il.

Pendant que M. Couillard fait semblant qu’il n’y a pas eu de coupes, François Legault dit qu’il a un milliard et demi de taxes scolaires de trop qu’il redonnera sans faire de coupes, dénonce-t-il.

Il présente le Parti québécois comme celui qui ne cachera pas la réalité aux électeurs. «On ne va pas les baisser vos taxes et vos impôts, mais on ne va pas les augmenter», promet-il ajoutant que le premier devoir de son gouvernement sera d’assurer la qualité des services.

Il assure aussi que le Québec retrouvera sa colonne vertébrale vis-à-vis Ottawa et que son gouvernement se portera à la défense du français avec l’adoption d’une loi 102 dans les cent premiers jours de son mandat. Quant à l’indépendance du Québec, M. Lisée entend en parler durant toute la campagne.

Jean-François Lisée promet de parler d’indépendance tout au long de la campagne.
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Hélène Lalumière
Hélène Lalumière
4 années

Très belle soirée d’investiture pour Dave Turcotte et bonne continuation pour ton toujours bon travail dans le comté Je t’appuie à St Jean sur Richelieu ici c’est Dave Turcotte Bravo ainsi qu’à ton équipe

Lyne Poitras
Lyne Poitras
4 années

C’est un député impliqué et passionné ! Il maîtrise ses dossiers et ne lâche pas de les représenter à l’opposition pour les faire avancer. Ici à St-Jean-sur-Richelieu c’est Dave Turcotte