Carole Cardinal veut faire rayonner le Haut-Richelieu

Par Stéphanie MacFarlane
Carole Cardinal veut faire rayonner le Haut-Richelieu
Une des priorités de Carole Cardinal sera de servir les 250 entreprises manufacturières du Haut-Richelieu et d’approfondir la relation qu’elles ont avec NexDev. (Photo : Le Canada Français - Jessyca Viens-Gaboriau)

Carole Cardinal est la directrice générale de NexDev | Développement économique Haut-Richelieu depuis le 2 mai. Elle a oeuvré principalement en Montérégie-Ouest depuis le début de sa carrière. La spécialisation de la région dans le domaine de la sécurité civile et publique, notamment avec la volonté d’obtenir une zone d’innovation dans ce créneau, est l’une des raisons qui l’ont incitée à relever ce défi.

«C’est un nouveau contenu avec lequel je vois plein de liens à faire. C’est un créneau spécifique et unique dans lequel je vois qu’on peut apporter beaucoup d’innovation», dit-elle, en entrevue avec Le Canada Français.

Diplômée en administration des affaires et en sciences politiques, Carole Cardinal se décrit comme une professionnelle du développement et du développement économique. «Depuis le début de ma carrière, j’ai toujours fait la liaison entre le secteur public et le secteur privé. C’est un élément qui teinte énormément ma façon d’intervenir. C’est le fil conducteur de mon parcours», ajoute-t-elle.

Les relations gouvernementales sont aussi importantes à ses yeux. «J’aime positionner mes dossiers et les régions que je défends pour aller chercher le maximum de valeur», poursuit celle qui était jusqu’à tout récemment directrice du développement territorial et commissaire industrielle à Développement Vaudreuil-Soulanges. Son parcours dans le développement économique l’a menée à connaître divers enjeux liés au développement social, industriel, touristique, agroalimentaire et à la logistique.

Plan

Carole Cardinal multiplie les rencontres depuis son arrivée en poste. «Je veux connaître les visions de chacun, voir comment le tout s’arrime et prendre le pouls de la région», expose-t-elle.

À partir des projets déjà en branle, elle compte présenter un plan de travail qui réunira des actions précises et accessibles pour aller chercher rapidement des gains. Ce canevas inclura des défis d’envergure pour faire rayonner le Haut-Richelieu et attirer l’attention.

Zone d’innovation

L’obtention et la mise en place d’une zone d’innovation en sécurité civile et publique figurent dans ses priorités. «Une grande partie des actions sont orientées vers la zone d’innovation parce que c’est un tout. On travaille pour se positionner auprès du gouvernement afin que la zone d’innovation devienne réelle et concrète», indique-t-elle.

Carole Cardinal rappelle que la zone d’innovation doit reposer sur trois piliers, soit la mobilisation de la communauté sur un thème unique, les investissements privés et la recherche.

«Pour moi, tous les indicateurs sont verts, mais il faut poursuivre le travail pour avoir l’approbation du gouvernement, notamment pour le pilier des investissements privés. Il faut augmenter la représentation auprès des entreprises du Québec et d’ailleurs dans le monde pour qu’elles investissent. L’objectif de la zone d’innovation est de faire rayonner le Haut-Richelieu à l’extérieur de la région et du Québec. Pour ça, il faut fournir des efforts qui sont proportionnels aux retombées qu’on souhaite», avise-t-elle.

Soutien aux entreprises

Une autre de ses priorités sera de servir les 250 entreprises manufacturières du Haut-Richelieu et d’approfondir la relation qu’elles ont avec NexDev.

«Il faut les appuyer pour être certain que celles qui ont un défi, un enjeu ou un désir de croître aient accès à toutes les solutions. La porte d’entrée de ces solutions est NexDev. Il faut avoir une relation privilégiée avec les entreprises et qu’elles nous connaissent. Cette relation est déterminante», indique Carole Cardinal.

Autres priorités

La question du développement économique et de la protection de l’environnement est d’actualité, notamment avec les questions de densification et de protection des milieux naturels. Carole Cardinal souligne que c’est la vision de la Ville et de la MRC qui va primer. «Cela dit, nous devrons être un excellent partenaire de la réflexion», dit-elle en précisant qu’il y a plusieurs façons de rendre disponibles des terrains industriels, notamment en requalifiant des espaces.

Quant à l’aéroport, dont la Ville est propriétaire, NexDev a le mandat d’assurer son développement commercial. La Ville doit toutefois se positionner sur cet actif. Le résultat d’une nouvelle étude est attendu cet automne. En attendant d’avoir un mandat clair de la Ville, NexDev effectue un travail de recherche et de positionnement. Et l’aéroport aura un rôle majeur à jouer dans la zone d’innovation, mentionne Mme Cardinal.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires