Le compte de taxes augmente de 7,75% à Saint-Jean

Valérie Legault vlegault@canadafrancais.com

Le compte de taxes augmente de 7,75% à Saint-Jean
«L'année 2024 est un point de bascule pour compenser la hausse des coûts, déclare la mairesse Andrée Bouchard. Il faut agir maintenant pour rééquilibrer la situation.» (Photo : (Photo Le Canada Français - Jessyca Viens-Gaboriau))

La Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu a adopté mardi soir un budget de 220,7 M$ pour l’année 2024. L’inflation et l’augmentation des taux d’intérêts font mal à la Municipalité. Plusieurs s’attendaient à une hausse importante du compte de taxes. Elle atteint 7,75%. Pour le propriétaire d’un maison unifamiliale moyenne, cela représente un montant supplémentaire de 228$ par année.

Les prévisions budgétaires n’ont pas fait l’unanimité autour de la table du conseil. Les élus municipaux François Roy, Mélanie Dufresne et Jean Fontaine ont voté contre le budget, une première depuis l’élection de l’équipe d’Andrée Bouchard. Marco Savard et Patricia Poissant étaient absents pour la présentation, tout comme la conseillère Jessica Racine-Lehoux.

Ce budget de 220,7 M$ a été l’un des plus complexes à réaliser, avoue la mairesse Andrée Bouchard. « L’année 2024 est un point de bascule pour compenser la hausse des coûts, déclare Mme Bouchard. Il faut agir maintenant pour rééquilibrer la situation. »

Il faut remonter à une décennie pour retrouver des hausses de taxes aussi importantes. En 2010, la taxe foncière résidentielle avait augmenté de 6,42% alors que l’inflation n’était que de 1,7%. L’indice des prix à la consommation avait légèrement régressé l’année suivante (1,1%), mais le compte de taxes, lui, avait de nouveau augmenté de 5,53%.

Écart

Il y a eu des choix déchirants à faire et des échanges musclés entre les élus durant les rencontres préparatoires de cet automne. Et pour cause. Entre 2019 et 2023, l’écart entre le taux de taxation et l’inflation n’a cessé de se creuser pour atteindre 5,33%. L’objectif était donc de limiter le plus possible la taxe résidentielle, tout en demeurant réaliste. Par exemple, il fallait tenir compte de dépenses incompressibles, comme celles liées au passage à 100 000 habitants, ainsi que la hausse des salaires comprise dans la convention collective des employés.

Le propriétaire d’une maison unifamiliale, dont la valeur est estimée à 350 000$, devra donc débourser 203$ de plus en taxes en 2024. À cela doit s’ajouter la tarification pour l’aqueduc et les égouts, ainsi que celle pour la gestion des matières résiduelles, pour un total de 25$ de plus par année. Au total, le même compte de taxes coûtera 228$ supplémentaires, pour atteindre 3173$. Les quatre versements coûteront donc 57$ de plus chacun.

Agriculture

Après avoir connu une hausse de taxes importante l’an dernier, le milieu industriel a été épargné par l’administration Bouchard. Pour équilibrer ses revenus, l’Hôtel de Ville se tourne plutôt vers les propriétaires de bâtiments agricoles à qui il impose une hausse additionnelle de 2%.

Les édifices de six logements et plus ainsi que les bâtiments commerciaux d’une valeur de 1,5 M$ et plus connaissent le même sort. La taxe sur les piscines connaît elle aussi une hausse. Sa première mouture avait été établie à 50$ par année. Elle est majorée de 50% et passe maintenant à 75$.

Revenus

Plus des deux tiers des revenus de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu (67,2%) sont attribuables aux taxes foncières. Les tarifs pour la gestion et l’entretien des égouts et de l’aqueduc, de même que ceux pour les ordures ménagères comptent pour 12,1% de l’assiette fiscale.

Elle est révolue l’époque où les droits de mutation généraient des surplus records pour la Municipalité. La « taxe de bienvenue » connaît un important ralentissement pour atteindre 4,5% des revenus. Les subventions, elles, composent 4,3% des revenus, tandis que le transport en commun génère 4,1% des entrées dans les coffres de la Ville.

À l’origine, le budget d’une ville était planifié pour s’occuper des infrastructures. Aujourd’hui, il faut en plus tenir compte du bien-être de la population, rappelle Andrée Bouchard. « C’est pourquoi il faut absolument trouver comment faire entrer de l’argent neuf à Saint-Jean », dit-elle. Quoi qu’en disent ses détracteurs, des projets comme le centre de congrès et un amphithéâtre qui accueillerait une équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec en sont des exemples. « Il est faux de dire qu’ils ne généreraient pas de retombées économiques », martèle la mairesse.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
15 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
André Laporte
André Laporte
6 mois

Le bris d’aqueduc récent sur la rue St Jacques et les bouteilles d’eau gratis auront eu un prix à payer au final. L’augmentation aurait pu s’étendre sur deux ou trois années.

Cecile Dalcourt
Cecile Dalcourt
6 mois
Répondre à  André Laporte

tout a fait d’accord

Karine
Karine
5 mois
Répondre à  André Laporte

L’eau a pourtant été donné. L’entreposage a aussi été donné gratuitement par Bourassa.

Andre Canieau
Andre Canieau
6 mois

comme elle avait fait avec les scolaires Andrée Bouchard et sa clic se fout de la population avec des augmentations de 30% de salaire et un chèque de 2 millions pour combler le déficit des mongolefieres bravo à vous Mme Bouchard 7.75% c’est complètement scandaleux quand on pense que les augmentations des pensions et rentes vont augmenter de 4.4% mais çà mes chers concitoyens ils s’en fiche pas mal

Rhéo Cloutier
Rhéo Cloutier
6 mois

Au prochain élection il faut se débarrasser de se groupe il coûte trop cher

Cecile Dalcourt
Cecile Dalcourt
6 mois
Répondre à  Rhéo Cloutier

tout à fait d’accord

Eric
Eric
6 mois

Le déneigement a gauche que personne aime est une des cause de cette augmentation ainsi que le 2 millions au festival des montgolfières et c’est nous qui paye et techniquement on a absolument rien en retour sauf plus de neige à pelleter. Bravo

Claudine
Claudine
6 mois

Je crois que cette hausse de taxe est indamissible vu le contexte présent, et non justifié vu le contexte et c’est clair. Je pourrais vous énumérer bien des choses comme le lavage des bandes qui sont inutiles et gaspillage d’eau et bien plus. Je n’ai pas à avoir une augmentation selon vos budgets et de plus personne ne doit accepter.

Martin Normandeau
Martin Normandeau
6 mois

Certaines dépenses auraient pu être mises sur la glace. ce bugdet est irresponsable et irrespectueux.

Cecile Dalcourt
Cecile Dalcourt
6 mois

Inadmissible cette hausse de taxe!!!!!!!!!!!!!! Elle vit sur quelle planète??? Les gens peine à arriver à se nourrir, le contexte économique difficile pour les familles et on aura l’augmentation de taxe la plus importante au Qc…………..

Body
Body
6 mois

Faut la débarquer de la elle !! Par contre son salaire baissera pas mais va augmenter on gage ?? Elle connaît rien elle est juste là pour avoir une belle pension . Elle a faut quoi pour Saint-Jean-sur-Richelieu à date ? Pas grand chose !

Vive St-Jean
Vive St-Jean
6 mois

Il ne faut pas oublier d’ajouter la fameuse « Taxe Piscine» qui passe à $75 en 2024 par propriétaire de piscines de tous genres et les propriétaires de spa de 2000 litres et plus. Un p’tit peu ici, un p’tit peu là… Merci de prendre soin de nous étouffer tranquillement.

J-P Duranceau
J-P Duranceau
6 mois

Montréal 4,9… Laval 4,6 st-Jean 7,75 wow et pas plus de frustration? Ouff ! Quand les prochaine élections? 😉

Nicole Choquette
Nicole Choquette
6 mois

Je ne comprends pas la hausse. De plus, la nouvelle taxe pour les piscine n’est en place que depuis l’an dernier et elle est montée de 50 %. Voyons, cela ne coûte pas 50 % de plus ! Je pense que la ville dépense trop et nous en faisons les frais ! Mme Bouchard, c’est inacceptable dans un contexte comme celui vécu présentement où notre fonction publique est dehors, de plus en plus de gens dans les centres de dons alimentaires, de plus en plus d’itinérance… À quoi pensez-vous ?

Gilbert viau
Gilbert viau
5 mois

Je suis abasourdi que la ville mentionne une perte de revenus sur la taxe de bienvenue, si on regarde la hausse moyenne des maisons de 2019 à 2023 le coût de la taxe est passée de 2900 à 6000 dollars.