L’athlète et coureur Marc-André Paillé décède à l’âge de 44 ans

Valérie Legault
vlegault@canadafrancais.com

L’athlète et coureur Marc-André Paillé décède à l’âge de 44 ans
Marc-André Paillé photographié au mont Saint-Grégoire, sa montagne de prédilection pour pratiquer la course en sentier. (Photo : (Photo Le Canada Français - Archives - Jessyca Viens-Gaboriau))

Le monde de la course en sentier du Haut-Richelieu, mais aussi de la province, est en deuil. L’homme de défis, passionné de plein air, athlète infatigable et philanthrope, Marc-André Paillé, qui a fêté son 44e anniversaire de naissance il y a un mois, est décédé le dimanche 29 octobre. Il a subi un malaise cardiaque fatal dans les sentiers du mont Saint-Grégoire.

Marc-André Paillé connaissait le mont Saint-Grégoire comme le fond de sa poche. C’est sur cette montagne qu’il avait conclu Les 12 travaux de Marc-André, en août 2020.

En un an, il avait réalisé 12 épreuves toutes plus exigeantes physiquement les unes que les autres, comme la traversée aller-retour à pied de Charlevoix en quatre jours, une marche de 25 kilomètres sur la bande du canal de Chambly avec 100 livres sur le dos et la traversée à la nage du lac Wapizagonke, dans le parc de la Mauricie. 

Le résident de Saint-Jean-sur-Richelieu était très connu dans le monde du plein air. Ambassadeur pour plusieurs produits de marque, il avait cofondé Tout.Trail, une entreprise florissante sur la course en sentier. Celui qui était aussi entraîneur était une figure dans le monde de la course en sentier, notamment comme animateur de certaines épreuves et d’un balado. Lundi soir, les hommages à son égard étaient nombreux sur les réseaux sociaux. 

Philanthropie

Philanthrope dans l’âme, Marc-André Paillé avait plusieurs causes qui lui tenaient à cœur. Ses 12 Travaux lui avaient permis de remettre 38 000$ à la clinique de pédiatrie sociale L’Étoile pour mettre sur pied un programme de thérapie par l’aventure.

Il contribuait aussi à soutenir la Fondation Santé. En 2021, il avait lancé un défi Everesting sur le mont Saint-Grégoire au profit du Défi Je bouge. L’épreuve consistait à gravir l’équivalent du mont Everest, soit 8848 mètres de dénivelé positif. Les coureurs de Tout.Trail le suivaient dans toutes ses aventures, comme le Bromont Ultra, dont les fonds amassés étaient également versés à la Fondation Santé.

À lire aussi : Une randonnée à la mémoire de Marc-André Paillé le 11 novembre

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Pauline et Jean Champoux
Pauline et Jean Champoux
7 mois

Nous désirons offrir nos sincères condoléances à sa mère, sa fille , sa sœur et son frère ainsi qu’à sa famille

Gaston Chayer
Gaston Chayer
7 mois

Triste nouvelle, si jeune. La cause du décès?