Autre offensive policière contre le cellulaire au volant

Photo de Stéphanie MacFarlane
Par Stéphanie MacFarlane
Autre offensive policière contre le cellulaire au volant
(Photo : Le Canada Français - Jessyca Viens-Gaboriau)

«Si vous conduisez, laissez votre cellulaire de côté!» C’est sous ce thème qu’est déployée l’opération nationale Distraction menée par les policiers de la région jusqu’au 26 septembre.

Les policiers du Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu et ceux de la Sûreté du Québec tiennent diverses opérations sur les routes ces jours-ci. L’objectif? Intervenir auprès des conducteurs distraits par l’utilisation d’un cellulaire, d’un appareil électronique portatif ou d’un écran d’affichage.

Le Code de la sécurité routière interdit de faire l’usage d’un téléphone cellulaire ou de tout autre appareil portatif. Toute infraction est passible d’une amende minimale de 484$ (incluant les frais) et de cinq points d’inaptitude. Les récidivistes verront leur permis de conduire être suspendu sur-le-champ pour une période de trois à 30 jours selon le nombre de récidives.

De 2016 à 2018, les policiers de Saint-Jean-sur-Richelieu ont remis 1484 constats d’infraction à des automobilistes surpris à utiliser leur cellulaire tout en conduisant.

SAAQ
En plus de l’opération Distraction, le cellulaire au volant fait aussi l’objet de la campagne de sensibilisation Cell ou volant. Choisis. orchestrée par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ).

L’organisation gouvernementale souhaite rappeler les risques qui sont associés à l’utilisation d’un cellulaire en conduisant, que ce soit pour texter, naviguer sur le web, choisir de la musique ou écouter une vidéo. La campagne publicitaire est diffusée à la télévision, à la radio, sur Spotify, sur les réseaux et même sur certaines pompes à essence jusqu’au 6 octobre.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des