L’Équipe pour Saint-Jean réagit à la décision de la Cour supérieure

Photo de Gilles Berube
Par Gilles Berube
L’Équipe pour Saint-Jean réagit à la décision de la Cour supérieure
(Photo : Archives Le Canada Français)

Dans un communiqué diffusé le vendredi 15 mars, le parti Équipe pour Saint-Jean réagit à la décision de la Cour supérieure de rejeter la requête du maire Alain Laplante.

Ce dernier demandait au tribunal de reporter les auditions de la Commission municipale du Québec (CMQ) qui doivent se tenir au cours de la prochaine semaine. Il voulait attendre que la Cour supérieure juge la poursuite de Guy Grenier contre la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu relativement à son congédiement.

Rappelons que les sept membres du parti sont parmi ceux qui ont déposé une plainte contre le maire. Ils allèguent que le maire a manqué à son code d’éthique et de déontologie.

Intitulé «Le maire Alain Laplante tenu de comparaître devant la Commission municipale du Québec», le communiqué reprend les mêmes mots utilisés par le maire, il y a deux semaines. La CMQ venait alors d’ordonner aux plaignants de produire des copies de courriels qui contiendraient les informations justifiant le congédiement de Guy Grenier.

Tout en rappelant le déroulement des récentes procédures, le communiqué met en évidence que le maire a retenu les services d’une avocate de Québec, Me Chantale Bouchard, pour assurer sa défense. Il souligne aussi que dans ce dossier, les frais juridiques sont assumés par les contribuables de la Ville de Saint-Jean.

La CMQ a prévu quatre jours et demi d’auditions pour entendre le dossier. Il faut s’attendre à ce que plusieurs témoins défilent devant le tribunal.

<@CP>(Photo Archives Le Canada Français)<@$p>

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des