Quelques maladies courantes des yeux

Quelques maladies courantes des yeux

La profession de vétérinaire m’amène à soigner plusieurs parties du corps des animaux comme la peau, les dents, les systèmes urinaire et digestif. Une des tâches qui m’impressionne plus particulièrement est celle d’aider à guérir les yeux. Aujourd’hui, petite leçon sur le type de vision que possèdent nos chiens et nos chats, puis rapide revue sur les maladies des yeux qui peuvent indiquer une maladie plus grave.

L’œil est composé de plusieurs structures différentes. Une des plus profondes, la rétine, est composée différemment selon les espèces. Les chats et les chiens possèdent plus de bâtonnets et moins de cônes que nous, ce qui explique qu’ils voient mieux à la noirceur et détectent mieux le mouvement, mais qu’ils aient une moins bonne acuité visuelle.

Cette faible acuité confère en effet une image floue aux objets situés à l’intérieur des premiers 30 à 50 centimètres, ce qui est comparable à celle d’un humain dans la cinquantaine qui prend des lunettes pour lire. La présence du tapétum, vous savez ce miroir dans les yeux des animaux qui reflète la lumière,  permet d’améliorer leur vision nocturne.   

Couleurs

Nous pouvons détecter les couleurs grâce aux cônes. Comme les chats et les chiens en ont moins que nous, ils ne perçoivent que deux types de couleurs: le bleu-violet et le jaune-vert. Les couleurs bleu-vert et rouge leur apparaissent comme une variation de gris.

Si notre animal a des changements au niveau de son regard ou s’il commence à moins bien voir, qu’il se cogne à l’occasion sur les cadres de porte, c’est peut-être qu’un problème de santé est en train de se développer.

Les chiens qui souffrent de diabète verront rapidement se former dans leur cristallin une opacification bien connue que l’on nomme la cataracte. Les yeux apparaîtront comme voilés, un peu bleutés. Ces chiens seront aussi plus à risque de souffrir de complications associées à la sécheresse des yeux.

Lésions

Une maladie peu connue parce que plus difficile à diagnostiquer, l’hyperadrénocorticisme (ou maladie de Cushing) amènera son lot de problèmes oculaires. Il s’agira d’abord de lésions au niveau de la cornée (la couche la plus externe de l’œil), telles que la présence d’ulcères qui ne veulent pas guérir. Ensuite, à l’intérieur de l’œil d’autres pathologies pourront être observées comme une augmentation de pression.

La glande thyroïde dont on entend parler si souvent en médecine humaine pourra faire des siennes aussi en médecine vétérinaire. Chez le chien, où elle fonctionnera au ralenti, on verra le taux de cholestérol sanguin augmenter. Au niveau des yeux, cela aura plusieurs répercussions au niveau de la cornée, des humeurs vitrées et aqueuses (le contenu comme tel de l’œil) et de la cornée.

Conjonctivite

Certaines maladies infectieuses peuvent aussi causer une atteinte oculaire. Dix à quinze pour cent des animaux atteints de la maladie de Lyme pourront avoir une conjonctivite, une uvéite ou encore une rétinite causée par la bactérie impliquée.

Des lésions oculaires peuvent être associées à une augmentation de la pression sanguine. Généralement, elles seront attribuées à de l’œdème ou à des hémorragies dans les diverses structures de l’œil.

Finalement, le cancer, cet imposteur, pourra causer bien des maux dans l’œil de nos compagnons. Il y aura d’abord les risques des effets de métastases comme une conjonctivite, une uvéite ou des hémorragies. Les risques de développer un cancer primaire de l’œil sont aussi très grands.

Ce n’est qu’un bref aperçu de ce qui peut relier le corps et les yeux de votre animal. Vous savez, lorsqu’on dit que leur regard parle, on n’est loin d’avoir tort.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des