La championne canadienne du jeu télévisé «Jeopardy!» est sur sa lancée

Nicole Thompson, La Presse Canadienne
La championne canadienne du jeu télévisé «Jeopardy!» est sur sa lancée

TORONTO — La championne canadienne du jeu télévisé «Jeopardy!», Mattea Roach, est entrée dans l’histoire après avoir remporté plus de matchs que n’importe quel concurrent canadien. Elle s’est retrouvée au centre d’un débat d’habitants qui réclament qu’elle soit reliée à leur ville. 

La Torontoise de 23 ans — ou est-ce une Haligonienne? – a remporté vendredi la huitième plus longue séquence de l’histoire de la saison régulière du jeu télévisé avec 14 victoires consécutives, et ses concitoyens canadiens en prennent note.

Elle indique que les gens de la Nouvelle-Écosse, et aussi les gens de Toronto – les deux endroits auxquels elle s’associe le plus – ont été très désireux de la «revendiquer comme appartenant plus à l’un qu’à l’autre». 

Mme Roach a passé les six premières années de sa vie et une partie de son adolescence à Halifax. Mais en réalité, elle appartient aux deux endroits. La Nouvelle-Écosse est chez elle, a-t-elle déclaré, mais elle se sent profondément attachée à Toronto – la ville où elle a déménagé pour obtenir un diplôme universitaire en sciences politiques et en études sur la diversité sexuelle.

Elle a également passé du temps à Calgary et à Moncton, au Nouveau-Brunswick.

Elle comprend la sensibilité «très canadienne» d’être fière des «célébrités locales» et l’a même commentée dans le jeu-questionnaire tout en faisant référence au défunt animateur de «Jeopardy!», Alex Trebek.

Mme Roach s’est rendu compte qu’elle avait acquis une renommée nationale lorsqu’elle a repéré un article sur elle-même sur le site Web satirique «The Beaverton».

«Cela, encore plus que le véritable intérêt des médias, c’était comme réaliser que j’ai réussi», dit la concurrente. 

C’est une période intéressante pour être un Canadien sur «Jeopardy!», une émission américaine avec des liens indéniables avec le Nord. Le décor du spectacle a été surnommé la scène Alex Trebek en l’honneur de l’ancien animateur de Sudbury, en Ontario.

Mme Roach a exprimé une certaine déception du fait que sa prestation ravive l’émission seulement après le décès d’Alex Trebek, qui est mort d’un cancer du pancréas en 2020.

«C’est un peu doux-amer et triste que [cette séquence] se produise après son décès, et qu’il ne puisse pas célébrer ce qui est maintenant de loin le plus long parcours d’un concurrent canadien à l’émission», a mentionné Mattea Roach.

L’émission a également tendance à lancer quelques questions sur le Canada et sur l’un des auteurs principaux de l’émission, Billy Wisse, qui a grandi à Montréal.

Cela donne à Mme Roach un avantage dans certains cas, mais elle a dit que l’américanité de la série pouvait aussi parfois la faire trébucher.

L’émission de jeudi soir, par exemple, comportait une catégorie entière sur l’état de Californie.

Lors de l’épisode de vendredi, Mme Roach a gagné 320 081 $ US à l’émission, la plaçant à la 10e place pour les gains les plus élevés de la saison régulière. Elle s’est également qualifiée pour le Tournoi des champions cet automne, lorsqu’elle affrontera certains des meilleurs joueurs de l’émission. Cela inclut la gagnante de 40 matchs, Amy Schneider, dont la séquence s’est terminée en janvier, juste avant que Mme Roach ne tourne ses premiers épisodes.

«Je suis très excitée à l’idée de perdre contre elle», a avoué Mme Roach.

Pour l’instant, sa famille, ses amis et ses fans continuent de l’encourager.

Le téléspectateur de longue date de «Jeopardy!», Terry Tomlin, qui habite Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, dit qu’il y a une excitation supplémentaire d’encourager une candidate ayant un lien avec sa région.

Il regarde la série depuis des années avec sa femme et ses quatre enfants, mais dernièrement, ils la «regardaient tous les soirs sur les bords de leurs sièges, en panique».

«Il y a un niveau d’engagement plus profond lorsque vous vous identifiez plus étroitement à la personne», a déclaré M. Tomlin, vendredi. 

Pour ceux qui la connaissent personnellement, son succès n’est pas une surprise.

«J’ai toujours dit qu’elle aurait pu être dans  »Jeopardy! » quand elle avait 10 ans», a dit Jason Church, le cousin de Mme Roach.

Il a commencé à annoncer sa performance sur une enseigne en lettres moulées à l’extérieur de son épicerie du Cap-Breton. 

Mme Roach a partagé une photo du panneau sur Twitter, le décrivant comme «un comportement extrêmement Cap-Breton».

M. Church, qui dirige Church’s Valufoods dans la communauté de Marion Bridge, a déclaré que c’était une chose facile à faire pour soutenir sa cousine – et la revendiquer.

«Elle est née à Halifax, mais je l’appelle une habitante du Cap-Breton», a dit M. Church, soulignant que ses grands-parents et ses cousins vivent sur l’île.

Depuis le début de son règne, la séquence de victoires de Mme Roach est tout ce dont les clients veulent parler lorsqu’ils visitent l’épicerie de Jason Church.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires