Non aux insultes

Non aux insultes

Une partie de baseball amicale a permis de réunir les policiers et les enfants qui fréquentent L'Étoile, le centre de pédiatrie en communauté du Haut-Richelieu.

Crédit photo : (Le Canada Français- Jessyca Viens-Gaboriau)

La démocratie municipale à St-Jean traverse une période difficile. Je ne peux qu’inciter le plus grand nombre possible de personnes à lire la chronique de l’ex-maire Myroslaw Smereka et l’éditorial de Gilles Lévesque dans notre édition courante.

Notre démocratie est malade de tous ces hurleurs qui se targuent des plus nobles principes sans être capables du minimum de respect envers leurs concitoyens dans les débats. Ils aiment bien dire, comme le maire Alain Laplante, que leur colère dépend des autres, de ceux qui ne sont pas du même avis qu’eux.

Cependant, contrairement à leur prétention, ce n’est nullement une raison pour ne pas contrôler leurs propres émotions. Pour ne pas respecter ceux qui ne sont pas du même avis qu’eux. Sans respect, aucun débat constructif n’est possible.

Pour l’éditorial de Gilles Lévesque, c’est ici: Des dérapages très préoccupants

Pour la chronique de Myroslaw Smereka, c’est ici: Autres observations sur le populisme à l’échelle locale

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Non aux insultes"

avatar
Carole Patenaude
Invité
Carole Patenaude

Vous avez entièrement raison M. Smereka le respect est sur les deux côtés alors ceux qui disent qu’ils ne sont pas respecter commencer par noussss respecté noussss les citoyens vous agissez en enfant gâté . Nous ne pouvons pas toujours être d’accord avec une personne mais vos agissements sont intolérables vis à vis les citoyens .De l’argent mal investis dans notre ville n’est pas tellement bon alors ce que nous avons de ramasser ce n’est pas pour des frais d’avocat ,il y a tellement à faire dans notre ville investissé au bon endroit et au bonne organisation .