Votre chien souffre-t-il d’incontinence?

Votre chien souffre-t-il d’incontinence?
La Ville de Laval n'entretient plus les parcs canins pendant la saison froide.

C’est l’histoire de bien des chiennes. Dans le passé, elles ont toutes été stérilisées. Maintenant, elles ont un point en commun: elles souffrent d’incontinence.

Certaines études montrent que jusqu’à 20% des chiennes vont montrer de l’incontinence à un moment de leur vie. Je trouve que c’est beaucoup plus que ce que j’observe tout de même en pratique.

On définit l’incontinence urinaire par l’observation chez notre animal de fuites légères d’urine, au début souvent goutte à goutte de façon involontaire et sporadique. Avec le temps, la fréquence et l’intensité de l’incontinence peuvent augmenter.

Il est important de savoir que notre chien de prend pas une position de miction lorsque cela arrive. Plus souvent qu’autrement, il est couché.

Observation

Parfois, l’incontinence sera notée à l’effort puisque la pression intra-abdominale augmente lorsqu’il nous accueille avec joie, qu’il joue ou qu’il tousse.

Il faut faire la différence entre l’incontinence et la malpropreté pure et simple. La malpropreté parce qu’un chien a dû se retenir trop longtemps dans la maison et la polyurie qui se définit par un chien qui urine plus abondamment, souvent à cause d’une maladie. Dans ces derniers cas, l’animal a des mictions conscientes lors de ces accidents, c’est-à-dire qu’il sait pertinemment qu’il est en train d’uriner, la preuve étant qu’il le fait souvent loin de son lieu de repos.   

Principale cause

La cause la plus fréquente d’incontinence urinaire chez le chien adulte est l’incompétence de sphincter. On parle ici de 80% des cas. Dans les cas d’incompétence de sphincter, contrairement à certains autres types d’incontinence, l’animal arrive à avoir des mictions normales entre ses moments de fuites.

Il s’agit d’un problème qui concerne surtout les chiennes de grandes races faisant plus de 20 kg (44 lb). Les chiennes souffrant de surpoids sont plus à risque. Les races Doberman, Rottweiler et Boxer sont plus fréquemment atteintes que les autres. Les mâles peuvent souffrir d’incompétence de sphincter, mais cela est beaucoup plus rare.

L’anomalie exacte causant l’incompétence de sphincter n’est pas connue, mais tout porte à croire qu’elle est multifactorielle. La perte du tonus du sphincter, un urètre plus court, une position plus reculée de la vessie, l’obésité, le format du chien, la race, la stérilisation et le manque d’oestrogènes sont tous des facteurs de risque.

Diagnostic

Le diagnostic en est un d’exclusion. C’est-à-dire qu’aucun test clinique simple ne peut confirmer un problème d’insuffisance urinaire par incompétence de sphincter. Il faut éliminer les autres causes de problèmes urinaires qui peuvent aussi amener l’observation d’une fréquence excessive des mictions, des difficultés à évacuer l’urine, des douleurs lors des mictions ou du sang dans l’urine.

L’histoire, la race, l’examen clinique qui implique une bonne palpation de l’abdomen, les tests de laboratoires normaux (urologie par cystocenthèse et bilan sanguin) et l’imagerie sans découverte inquiétante (radiographies et échographie) permettront d’exclure un trouble d’infection urinaire, de calcul urinaire ou de tumeur.

Traitements

La réponse au traitement permet de confirmer le diagnostic. Le taux de succès avec un seul médicament est de l’ordre de 85 à 90%. On peut travailler avec le phénylpropanolamine (PPA) qui permet de restaurer la pression urétrale dans les valeurs normales. Le traitement a l’inconvénient de devoir se faire trois fois par jour dans les premières semaines, mais une tentative pour diminuer la fréquence d’administration du PPA peut être effectuée par la suite.

Le diéthylstilbestrol (DES) peut aussi être une molécule à envisager pour le traitement de l’incompétence de sphincter qui a l’avantage, une fois la dose d’induction faite dans la première semaine, de devoir être administré une à deux fois par semaine.

Malheureusement, les deux types de traitement sont parfois nécessaires. Comme lors de l’administration chronique de tout médicament, un examen et des contrôles sanguins annuels sont recommandés pour tout animal qui reçoit du PPA ou du DES.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jean leclerc
Jean leclerc
4 années

Je donne diéthylstilbestrol à ma chienne doberman stérilisé un fois tout les 7 jours et j’ai cru remarquer que le lendemain elle a un peut la diarrhée. Est ce que ce le peut etre un effet secondaire! Quels sont les effets secondaires?

Mélanie Charette
Mélanie Charette
2 années
Répondre à  Jean leclerc

Bonjour Jean , ma Dobermann aussi est maintenant sur ce médicament pour incontinence. Ses selles sont plus molle , c’est un des effets secondaires . Qu’elle âgé a votre chienne?