Un élève arrêté pour une mauvaise blague

Photo de Marie-Josée Parent
Par Marie-Josée Parent
Un élève arrêté pour une mauvaise blague
(Photo : Le Canada Français- Jessyca Viens-Gaboriau)

Un élève de 17 ans de l’école Joséphine-Dandurand a été arrêté, après la publication d’un message inquiétant ayant forcé l’évacuation de l’établissement scolaire dimanche, ainsi que la mobilisation d’une vingtaine de policiers.

L’étudiant a été relâché, mais devra comparaître ultérieurement devant la justice. Il devrait être accusé de menaces.

Tout a commencé en milieu de matinée le 25 mars, alors que les policiers ont été mis au courant de la mise en ligne d’un message anonyme dans une conversation privée sur Facebook.

«Le statut a été publié dans un groupe privé pour les étudiants de l’école Joséphine-Dandurand, explique le porte-parole du Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu, Jérémie Levesque. On y voyait la photo d’une personne tenant une arme longue. On pouvait y lire: «N’allez pas à l’école JD demain (lundi).»

Évacuation

Par mesures préventives, les activités parascolaires qui avaient lieu dimanche ont immédiatement été annulées et l’établissement scolaire a été évacué.

«Nous avons fouillé l’école avec des agents et des employés de la commission scolaire. Nous voulions nous assurer qu’il n’y avait rien de dangereux», explique Jérémie Levesque.

Parallèlement, des enquêteurs procédaient à des recherches afin d’identifier le suspect. «Grâce à la triangulation, nous avons localisé l’auteur de la plainte. Il se trouvait à Beauharnois, mais il s’agissait d’un élève de l’école», précise le relationniste.

Avec la collaboration du Service de police de Châteauguay, le jeune homme a été appréhendé. Son domicile de Saint-Jean-sur-Richelieu a également été fouillé.

«Aucune arme n’a été trouvée. Sur la photo, il s’agissait d’une arme jouet de type airsoft. Il ne s’agissait même pas du suspect, mais plutôt de l’un de ses amis. Ce dernier n’avait pas été mis au courant de la publication», précise Jérémie Levesque.

Selon le policier, le suspect aurait voulu faire une blague aux étudiants de l’école.

École

Dimanche soir, la directrice de l’école Joséphine-Dandurand a tenu à rassurer les parents en publiant une lettre sur la page Facebook de l’établissement scolaire.

Elle assurait que le personnel collaborait avec les policiers. «Si toutefois votre enfant a besoin de parler de la situation concernant le message préoccupant qui a circulé, des ressources spécialisées seront mises à la disposition pour lui venir en aide», précisait Esther Simard.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
dianesirois@gmail.com
dianesirois@gmail.com
4 années

17 ans et encore à l’école primaire??

Nicole
Nicole
4 années

École secondaire

Carole Patenaude
Carole Patenaude
4 années

!7 ans et je suppose qu’il voudrait être traité en adulte . J’espère qu’il a eu sa leçon ce jeune homme OUPS ce gamin .