Desjardins termine l’année 2021 en forte croissance

Par Stéphanie MacFarlane
Desjardins termine l’année 2021 en forte croissance
Yves Bisson dirige la Caisse Desjardins du Haut-Richelieu depuis 2020. (Photo : Le Canada Français - Jessyca Viens-Gaboriau)

Le rapport financier 2021 de la Caisse Desjardins du Haut-Richelieu (CDHR) a été écrit à l’encre vert foncé. La coopérative financière a clos l’année avec des avoirs, des actifs, des passifs et des excédents en forte hausse par rapport à 2020, notamment en raison de la vigueur du marché immobilier. Mais les récentes hausses des taux d’intérêt et celles à venir pourraient venir modérer la croissance de la CDHR, sans toutefois nuire à sa rentabilité, analyse son directeur général Yves Bisson.

La CDHR a terminé l’année 2021 avec un volume d’affaires sous gestion de 6,06 G$, soit 3,21 G$ en épargnes et placements ainsi que 2,85 G$ en financement. Il s’agit d’une augmentation de 10% par rapport à 2020. L’actif de la coopérative financière est en hausse de 16,3% (3,03 G$) et son passif en croissance de 16,2% (2,75 G$). Quant aux avoirs, ils s’élèvent à 282,9 M$ (+17,8%). La coopérative financière a conclu 2021 avec des excédents d’exploitation de 29,93 M$, en hausse de 39,8%.

Yves Bisson se dit particulièrement fier des résultats accomplis par son équipe et les membres de la CDHR dans le contexte pandémique. «Malgré tout ça, on a été capable d’obtenir des croissances importantes au niveau de l’actif, du passif et de la rentabilité. Tous les aspects de notre patrimoine au niveau de la Caisse ont obtenu des croissances intéressantes. On a même connu une année record au niveau de la croissance hypothécaire», relève-t-il.

Au 31 décembre, le solde du portefeuille de prêts hypothécaires résidentiels s’élevait à 1,88 G$, soit 14,8% de plus qu’en 2020. Cette année-là, ce solde était de 1,64 G$, tandis qu’il était de 1,46 G$ en 2019 et de 1,35 G$ en 2018.

Ristournes
Les excédents nets après ristournes aux membres s’élèvent à 29,5 M$. Il s’agit d’une croissance de 5,1% par rapport à l’année précédente. Le scénario qui a été proposé aux adhérents prévoit le versement de 4 881 844$ en ristournes individuelles, soit 15,7% de plus que l’année précédente. Nouveauté cette année, le volume d’achats des cartes de crédit est désormais pris en compte dans le calcul de la ristourne.

La CDHR a poursuivi son engagement dans la communauté. En 2021, elle a versé 574 000$ pour divers projets grâce à son Fonds d’aide au développement du milieu (FADM). Pour l’année 2022, la coopérative financière propose à ses membres de verser 685 012$ au FADM.

Les adhérents avaient jusqu’au 23 avril pour se prononcer sur le partage des excédents. Au moment d’écrire ce texte, le résultat du vote n’avait pas été divulgué. La CDHR compte 61 263 membres.

Et 2022?
Depuis le début de 2022, le taux directeur de la Banque du Canada, qui influence directement les taux d’intérêt, a augmenté de 0,75%. Certains économistes s’attendent à ce que la prochaine révision, prévue le 1er juin, se traduise par une hausse de 0,50% ou de 0,75% pour donner un coup de barre à l’inflation.

La hausse des taux d’intérêt aura sans doute un impact important sur l’accès à la propriété pour les jeunes, croit Yves Bisson. «On voit que les hausses importantes des prix des propriétés ont déjà eu un impact majeur. J’ai l’impression que le marché immobilier va être plus difficile cette année pour ce volet», ajoute-t-il.

Pour la CDHR, la hausse des taux d’intérêt ne se traduira pas nécessairement par une rentabilité moindre. «Mais on n’aura peut-être pas une croissance de 16% de l’actif. La croissance sera plus modérée, mais les revenus seront encore là. Je m’attends à un ralentissement. On s’est d’ailleurs fixé une cible hypothécaire moindre que ce qu’on a atteint l’an passé», poursuit M. Bisson.

Main-d’œuvre
L’équipe de la CDHR est composée de 157 employés. À l’instar des autres employeurs, la Caisse n’est pas épargnée par la rareté de main-d’œuvre. Ce phénomène, jumelé à la COVID-19, la force à réduire les heures d’ouverture ou à fermer temporairement ses centres de services Gadbois, Saint-Luc et Saint-Sébastien.

La CDHR participera à la journée nationale de portes ouvertes du Mouvement Desjardins le 5 mai. Idéalement, elle souhaiterait ajouter 15 personnes à son équipe afin de pourvoir les postes vacants, dont cinq caissiers, mais aussi de préparer le départ à la retraite de certains employés.

Assemblée générale
Depuis 2020, la CDHR tient son assemblée générale annuelle (AGA) en mode virtuelle. Les membres peuvent y assister après s’être authentifiés par le biais d’Accès D. La vidéo est ensuite disponible pour rediffusion. Le vote sur le partage des excédents se tient durant quelques jours.

En 2021, un nombre record de membres ont exercé leur droit de vote. «L’assistance a grimpé de 33% et le nombre de membres qui ont voté est 784 fois plus élevé qu’à la dernière assemblée en présentiel en 2019», a souligné Manon Bertrand, la présidente du conseil d’administration de la CDHR.

Aucune décision n’a encore été prise quant au format des prochaines AGA, mais M. Bisson mentionne qu’un volet hybride serait assurément conservé afin de favoriser la participation des membres.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires