Saint-Jean hausse le compte de taxes de 2,95%

Photo de Stéphanie MacFarlane
Par Stéphanie MacFarlane
Saint-Jean hausse le compte de taxes de 2,95%
DCIM101MEDIADJI_0974.JPG (Photo : Le Canada Français - Julien Saguez)

Les citoyens de Saint-Jean-sur-Richelieu verront leur compte de taxes croître en 2023. Si la taxe foncière générale augmente de 6,47%, diverses manipulations financières, notamment une révision des taxes spéciales, font en sorte que la facture moyenne haussera de 2,95%. Pour une maison évaluée à 346 785$, cela représente une augmentation de 84$. Et la Ville instaure un nouveau tarif pour les piscines. Chaque propriétaire devra débourser 50$ par an.

Inflation, passage aux 100 000 habitants, coûts additionnels et respect de la capacité de payer des contribuables sont les mots-clés de ce budget 2023. Les élus de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu l’ont adopté à l’unanimité mardi soir. Tous les conseillers étaient présents, à l’exception de Jean Fontaine et de François Roy.

Le budget total pour la prochaine année s’élève à 200,2 M$. Il est en hausse de 8,5% (15,7 M$) si on le compare à l’exercice financier précédent. La Ville tirera 80,4% de ses revenus des taxes et des tarifs. Le taux de la taxe foncière générale pour les immeubles résidentiels passe de 0,6371$ du 100$ d’évaluation à 0,6783$, en hausse de 6,47%.

La taxe spéciale pour le plan de conservation et milieux naturels demeure au même taux (0,0229$). La Ville a toutefois retiré sa taxe spéciale pour la réhabilitation des infrastructures. L’an dernier, elle s’élevait à 0,0312$ du 100$ d’évaluation.

La mairesse Andrée Bouchard souligne que le conseil avait la volonté de limiter la hausse de taxes à un maximum de 3%.

Auparavant, la moitié des travaux d’infrastructures était financée par un emprunt de dix ans et l’autre par cette taxe spéciale annuelle. «On va les financer entièrement en emprunt. Cela va permettre d’étaler cette charge sur dix ans plutôt que de l’absorber sur la prochaine année étant donné que le contexte est difficile avec l’inflation et le passage des 100 000 habitants», expose Annie Germain, la directrice du Service des finances.

Compte de taxes
Le tarif pour l’aqueduc et l’égout passera de 223$ à 257$ par porte, tandis que celui pour les ordures, le recyclage et les matières organiques augmentera de 15$ pour se fixer à 233$.

En 2023, le propriétaire d’une résidence unifamiliale moyenne, évaluée à 346 785$ recevra un compte de taxes de 2922$. Il s’agit d’une hausse de 83,68$, soit 2,95%. Ce montant exclut les taxes de bassin, de répartitions locales et d’anciens secteurs.

La mairesse Andrée Bouchard souligne que le conseil avait la volonté de limiter la hausse de taxes à un maximum de 3%. «Compte tenu du contexte inflationniste, ça aurait pu être plus que ça. Tous les directeurs de service ont consenti des efforts», indique-t-elle.

En 2023, le paiement du compte de taxes se fera le 9 février, le 13 avril, le 15 juin et le 14 septembre.

Taxe pour les piscines
La Ville instaure un nouveau tarif pour les piscines résidentielles. Chaque propriétaire devra débourser 50$ par année. Cette nouveauté s’inscrit dans l’effort de créativité de la Ville à faire face à ses obligations tout en respectant la capacité de payer des citoyens, souligne la mairesse.

«On voulait aussi le faire en tout respect de notre stratégie de développement durable. Les piscines consomment de l’eau et des produits chimiques. On doit les gérer à la fin. C’est une taxe qui existe dans plusieurs dizaines de municipalités», ajoute Mme Bouchard.

Ce nouveau tarif, qui s’applique à toutes les piscines nécessitant un permis, générera des revenus supplémentaires estimés à 560 000$. Il concerne uniquement les propriétaires dont la résidence est desservie par le réseau d’aqueduc municipal.

Autres taxes
Le taux de taxation des immeubles de six logements et plus a été haussé de 6%. Les propriétaires d’édifices industriels et d’exploitations agricoles verront aussi leur compte de taxes croître. Le taux de la taxe foncière des bâtiments industriels augmentera de 11,56%, tandis que celui pour les entreprises agricoles bondira de 17,21%.

«On tente de rééquilibrer la répartition des revenus des taxes. On voulait atténuer la taxe résidentielle. Pour rééquilibrer la répartition, il fallait donner ce coup de barre. Ça fait plusieurs années que ce rééquilibrage n’avait pas été fait. [Pour] respecter la capacité de payer des citoyens, on demande cet effort aux industriels», mentionne Andrée Bouchard. Le directeur général de la Ville, Daniel Dubois, ajoute que ces taux demeurent tout de même plus bas en territoire johannais que dans d’autres villes.

Parmi ses autres revenus, la Ville anticipe tirer 9 M$ des droits de mutation et 5 M$ en subventions.

À lire aussi dans Le Canada Français du 24 novembre 2022 :
Les dépenses augmenteront de 15,7 M$ en 2023

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
N.L
N.L
21 jours

Comment appeler ça autrement . Une vrai gang de voleur. Avec tout les habitants qui augmentent et les zones vertes non respecter et la construction de maison qui ne cesse , problème d égout a venir. Aucune raison d augmenter encore avec les temps difficile . Notre compte a augmenter de 20% en 2 ans sans aucune amélioration sur la maison. C est dégueulasse , une autre raison de quitter la belle ville de St Jean sur Richelieu..avec comme dirigeant la Mafia!!!