Reconstruire la passerelle Normandie coûterait 18 M$

Photo de Stéphanie MacFarlane
Par Stéphanie MacFarlane
Reconstruire la passerelle Normandie coûterait 18 M$
La passerelle Normandie a été construite en 1974. La Ville souhaite la reconstruire puisque sa structure arrive à la fin de sa vie utile. (Photo : Le Canada Français - Julien Saguez)

Les coûts pour reconstruire la passerelle piétonnière et cyclable de l’autoroute 35, dans l’axe du boulevard Normandie, continuent d’augmenter. Au départ estimé à 10 M$, puis à 12,2 M$, voilà que l’investissement requis par la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu pour réaliser ce projet est désormais évalué à 18 M$.

À la séance du 25 avril, les élus ont adopté une résolution afin de déposer une demande d’admissibilité à une subvention en lien avec le projet de reconstruction de la passerelle Normandie. Dans ledit document, on y lit que le projet est estimé à 18 M$.

Ce coût incluant la démolition de la passerelle actuelle est un montant conservateur, précise la Ville. Selon nos informations, la valeur réelle des travaux à venir pourrait être plus élevée. Le véritable coût du projet sera toutefois connu lorsque la Ville ira en appel d’offres pour confier les travaux à un entrepreneur.

La Ville est toujours dans le processus de réalisation des plans et devis de la nouvelle passerelle. Elle est aussi en train de préparer son prochain programme triennal d’immobilisations (PTI) qui couvrira les années 2024, 2025 et 2026. Ce nouveau PTI devrait être présenté à la population en juin. À ce moment, un chiffre plus précis y serait inscrit pour ce projet.

La hausse des prix est attribuable à l’inflation, à l’augmentation du prix des matériaux et à la pénurie de main-d’œuvre.

Mobilité active
La mairesse Andrée Bouchard tient à ce que la passerelle Normandie soit reconstruite puisqu’elle favorise la mobilité durable en liant les quartiers Saint-Gérard et Normandie. Elle souligne que des élèves de la polyvalente Chanoine-Armand-Racicot l’utilisent pour se rendre à l’école.

La structure est aussi empruntée par des citoyens, notamment par ceux qui veulent se rendre à l’Hôpital du Haut-Richelieu. Mme Bouchard souhaite toutefois que la réalisation de ce projet respecte la capacité de payer des citoyens.

La Ville aspire d’ailleurs à obtenir une subvention de 2 M$ de la part du ministère des Transports et la Mobilité durable pour réaliser la reconstruction. Ce montant s’inscrirait dans le cadre de son programme d’aide financière au développement des transports actifs dans les périmètres urbains.

La nouvelle mouture de la passerelle permettrait le passage des piétons, mais aussi des cyclistes et des personnes à mobilité réduite. La structure serait aussi accessible à l’année, donc suffisamment large pour permettre le passage de véhicules de déneigement en saison hivernale.

Historique
La passerelle Normandie a été construite en 1974. La Ville souhaite la reconstruire puisque sa structure arrive à la fin de sa vie utile. En 2019, une expertise concluait qu’elle était bonne pour une période de sept à huit ans. Cela nous mène à 2026 ou à 2027.

En 2021, le conseil municipal de l’époque a lancé un appel d’offres pour entamer la réalisation des plans et devis en prévision de sa reconstruction. À ce moment, le coût du projet était évalué à 10 M$. Un contrat de 889 101,68$ a été confié en janvier 2022 à la firme CIMA+. Cette dernière devait notamment élaborer des concepts et les présenter au conseil municipal.

Une fois le design de la passerelle sélectionné, une période d’environ deux ans était nécessaire pour concevoir les plans et devis.

La passerelle a été inscrite au programme triennal d’immobilisations 2023-2025, adopté en juin 2022. La valeur des travaux était alors estimée à 12,2 M$ et la reconstruction prévue en 2024.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
PRobert
PRobert
10 mois

est-ce qu’on peux savoir si des recherches avait été fait pour savoir si c’est utilisé? je suis pour la mobilité durable et favoriser les transports vert, mais si c’est utiliser par 25 personnes, je crois que cette argent nous servirait mieux ailleurs. C’est quand-même drôle qu’on en parle pas dans l’article et que c’est la première chose qui me soit venu a l’esprit.

Last edited 10 mois by PRobert
Mario Ouzilleau
Mario Ouzilleau
9 mois

2 millions par pilliers et escaliers + le plancher ! Le terme arnaque n’est même pas assez fort 😀