Mobican fait une incursion prometteuse en Europe

Photo de Stéphanie MacFarlane
Par Stéphanie MacFarlane
Mobican fait une incursion prometteuse en Europe
Mathieu, Patrick et Nicolas Selmay, de Mobican, ont participé à la foire internationale de meubles de Cologne en Allemagne. (Photo : Gracieuseté-Jacinthe Brault)

La présence de Mobican à une importante foire internationale de meubles en Allemagne a été profitable. L’entreprise de Saint-Jean-sur-Richelieu est en pourparlers pour distribuer ses meubles au Portugal et ailleurs en Europe.

«Ça fait 31 ans que notre distribution est principalement aux États-Unis et au Canada. Avec tout ce qui s’est passé, notamment l’incertitude autour de l’ALENA et Donald Trump, on voulait diversifier nos exportations», raconte Mathieu Selmay, vice-président aux ventes chez Mobican.

Après cinq ans à visiter l’ International möbel messe (IMM) de Cologne en Allemagne, Mathieu Selmay, son frère Nicolas, qui est vice-président production, et leur père Patrick, qui assure la fonction de président, ont décidé d’y prendre part du 14 au 20 janvier 2019.

«On y allait pour voir ce qui se fait ailleurs et pour s’inspirer. On a toujours dit que nos meubles fitteraient bien là autant pour le design que pour la qualité», poursuit M. Selmay.

Les Johannais, qui étaient les seuls représentants canadiens, y ont présenté la collection Mobican qui comprend notamment des mobiliers pour le salon, la chambre à coucher et la salle à manger.

Le kiosque de Mobican au salon de meubles de Cologne, en Allemagne.

Pour les mettre en valeur, Mobican a dû construire son kiosque qui mesurait 70 pieds par 20 pieds, soit 1400 pieds carrés. «On a installé un plancher Quick-Step et on a construit des murs de 12 pieds de haut. Tout devait être fait pour être assemblé et démonté parce qu’on a expédié notre marchandise et notre matériel de kiosque dans un conteneur de 40 pieds», relate Mathieu Selmay.

Europe

Pour sa première présence à l’IMM, Mobican souhaitait avoir une rétroaction sur ses produits et ses prix en plus d’y créer quelques contacts. «Ça a été au-delà de nos attentes parce que notre design et notre prix ont vraiment bien passé. On a aussi fait de bons contacts», enchaîne Mathieu Selmay.

À peine de retour d’Allemagne, Mobican discute avec un distributeur portugais qui a 630 points de vente dans ce pays. «On risque d’aller au Portugal en mars pour les rencontrer en personne et développer notre plan d’affaires. Ils nous ont déjà dit qu’ils voulaient travailler avec nous. Il faut juste qu’on s’entende sur les conditions», souligne Mathieu Selmay.

Espagne

Des discussions sont aussi entreprises avec des Espagnols, ayant une vingtaine de magasins en Espagne, ainsi que des Autrichiens.

Mathieu Selmay souligne que les coûts de transport pour expédier la marchandise par conteneur valent la peine de diversifier les exportations de Mobican de l’autre côté de l’Atlantique.

«C’est moins cher que d’expédier quelques ensembles pour chambre à coucher en Californie par camion étant donné qu’on remplit une grande valeur dans un conteneur», précise-t-il, ajoutant que l’objectif est de réaliser des ventes en Europe en 2019.

Culture

Le vice-président aux ventes mentionne d’ailleurs que la culture du meuble des Européens est totalement différente de celle des Américains qui doivent meubler de grandes superficies.

«Les Européens misent sur la qualité versus la quantité. Tout le monde vit dans de petites maisons ou de petits condos. Quand vient le temps d’acheter des meubles, ça ne les énerve pas de payer une table plus chère parce qu’ils vont y aller pour la qualité», dit-il.

Mathieu Selmay rapporte d’ailleurs que les journées publiques à la foire de Cologne attirent des foules. «C’est comme le Salon de l’auto à Montréal, mais pour un salon de meuble», illustre-t-il, précisant que la foire a attiré 130 000 visiteurs provenant de 52 pays.

À moyen terme, les meubles de Mobican pourraient également être vendus en Asie. «Les Chinois, les Japonais et les Taïwanais sont attirés par les produits nord-américains. On l’a vu à Cologne. On a des suivis à faire. Je pense que le potentiel peut être important en Asie pour la distribution de nos meubles», remarque M. Selmay.

Saint-Jean

En marge de cette diversification de l’exportation, Mobican souhaite prendre de l’expansion. L’entreprise, qui compte 45 travailleurs, occupe une usine de 40 000 pieds carrés sur la rue Aubry.

Mobican planche sur l’idée de construire une salle de démonstration. «Notre produit est de calibre international. On voudrait faire venir des clients ici pour qu’ils viennent voir l’usine et les produits, mais ça prend une salle de montre pour impressionner les gens qui parcourent la moitié de la planète pour venir nous voir», souligne Mathieu Selmay.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Milot Patyrick
Milot Patyrick
3 années

Félicitations à toute l’équipe de Meubles Mobican, et beaucoup de succès sur les marchés internationaux. Belle réalisation!

sdm sdm
sdm sdm
3 années

Cela va peut-être les aider à donner de meilleurs salaires à leurs employés.