La clinique médicale 900 va fermer ses portes

Photo de Valerie Legault
Par Valerie Legault
La clinique médicale 900 va fermer ses portes
La Clinique médicale 900 est une institution qui fait partie du décor depuis des décennies à Saint-Jean-sur-Richelieu. (Photo : Le Canada Français - Jessyca Viens-Gaboriau)

Le manque de relève frappe de plein fouet la Clinique médicale 900. Plaque tournante des consultations sans rendez-vous à Saint-Jean-sur-Richelieu, le centre médical est contraint de fermer ses portes d’ici la fin de l’année. Les trois derniers médecins en poste ont tout tenté pour maintenir la clinique ouverte, sans succès.

Dre Élaine Paquette, Dr Michel Turner et Dr Josef Moser ont même tenu une rencontre de la dernière chance avec un partenaire pressenti, il y a trois semaines. «C’est arrivé trop tard. On va devoir fermer la clinique, laisse-t-elle tomber. La surcharge de travail est devenue très grande. Il y aurait de la place pour plusieurs médecins.» La fermeture de la clinique ne fera pas que des patients orphelins. Il s’agit aussi d’une référence pour les consultations d’urgence mineure. C’est une «institution»qui ferme ses portes, reconnaît celle qui a 41 ans de pratique à son actif.

Tout la clientèle de la Clinique médicale 900 n’a pas encore été informée de sa fermeture. La plupart des patients du Dr Michel Turner sont déjà avertis, puisque celui-ci doit prendre sa retraite. Il ne resterait donc plus que ses deux collègues en poste, mais ils ne peuvent assumer tous les coûts d’opérations à eux seuls. La clinique n’est plus inscrite comme groupe de médecine familiale depuis le mois d’avril, ce qui la prive de subventions du ministère de la Santé.

Retraites

Le problème de la pénurie de médecins ne date pas d’hier à la Clinique médicale 900. «Nous venons de voir partir un troisième médecin à la retraite depuis quatre ans, dit l’omnipraticienne. Nous en avons perdu une autre qui a décidé de se consacrer à l’urgence de l’hôpital. On ne peut pas la blâmer pour ça.»

Les médecins de la clinique ont même fait appel à un chasseur de têtes pour attirer du sang neuf. Les démarches se sont avérées vaines. Dre Paquette pense que la moyenne d’âge élevée des patients de la clinique attire peu les jeunes médecins de famille.

Avertissement

Le manque de médecins de famille n’est pas unique à la Clinique médicale 900. «La moyenne d’âge des médecins est très élevée en Montérégie. Beaucoup vont partir à la retraite», prévient Élaine Paquette. Plusieurs autres centres médicaux seront aux prises avec ce problème à plus ou moins brève échéance. Pour l’instant, les cliniques de Saint-Jean-sur-Richelieu tirent plutôt bien leur épingle du jeu, observe-t-elle.

Les étudiants en médecine sont aussi plus nombreux à s’orienter vers une spécialité. Résultat:plusieurs postes en médecine familiale demeurent vacants. La hausse des admissions annoncée par le gouvernement n’y changera pas grand-chose. «Ça ne veut pas dire que les étudiants vont choisir davantage la médecine de famille. Les omnipraticiens ont le dos large, ce sont toujours eux qui font les manchettes», avance la médecin d’expérience.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
J. Badel
J. Badel
25 jours

Que va-t-il advenir des médecins spécialistes de la clinique? Vont-ils déménager?