Chute de fragments de béton sous un escalier de la passerelle Normandie

Par mlabrie
Chute de fragments de béton sous un escalier de la passerelle Normandie
Le niveau de dégradation du béton sous les escaliers de la passerelle Normandie est plus avancé que sur l'ensemble de la structure. (Photo : (Photo Le Canada Français - Jessyca Viens Gaboriau))

L’accès sous les deux escaliers de la passerelle piétonnière qui enjambe l’autoroute 35, dans l’axe du boulevard de Normandie, a été fermé cette semaine en raison de la chute de fragments de béton. Des couches de revêtement de la structure de l’un des deux escaliers se sont dégradées et détachées, exposant ainsi complètement l’armature de la construction.

La Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu a bloqué le passage aux piétons sous les escaliers aux moyens de barrières. Une inspection de la structure sera effectuée au courant des prochains jours.

Lors de travaux de routine sur une pompe du réseau d’égout le 13 février, des employés municipaux ont constaté un effritement du béton sous l’escalier du côté de la rue de la Neuve-France. Selon les termes techniques employés par la Ville, il s’agit d’un « délaminage » du béton.

Par mesure préventive, les citoyens ne sont plus autorisés à circuler sous les deux escaliers de la passerelle Normandie. Celle-ci demeure toutefois entièrement accessible. La Ville indique qu’une analyse préliminaire démontre que la structure des escaliers n’est pas affaiblie et que leur stabilité n’est pas menacée.

« Les fragments de béton proviennent du revêtement qui protège l’armature de l’escalier. La structure est très solide. Il n’y a pas de risque d’emprunter les escaliers. Les fragments ne proviennent pas du tablier de la passerelle, qui a été construit différemment. L’usure du tablier est différente », précise au téléphone Marie-Josée Parent, conseillère stratégies numériques et relations médias à la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Accès maintenu

Le niveau de dégradation du béton sous les escaliers est plus avancé que sur l’ensemble de la structure. « Pour le moment, il n’y a pas d’indicateurs à l’effet que la chute de fragments au-dessus de l’autoroute 35 ou des rues de la Neuve-France et de la Sousbretonne pourrait survenir », poursuit la Ville dans un communiqué de presse. Le détachement du béton pourrait être dû aux conditions climatiques ou à l’utilisation de sel sur les marches.

« L’analyse préliminaire indique qu’il n’y a pas de danger pour les piétons de monter dans les escaliers et de marcher sur la passerelle. L’accès est maintenu. Passer sous les escaliers peut toutefois être plus risqué en raison de la possibilité de chute de fragments de béton, c’est pourquoi la Ville a limité les accès », enchaîne Mme Parent.

Démolition

La Ville indique qu’une inspection de l’ensemble de la passerelle Normandie sera prochainement effectuée par une firme externe de génie-conseil. Mme Parent assure que les recommandations découlant de l’analyse seront suivies à la lettre d’ici la démolition de la passerelle, qui est en fin de vie. La démolition est prévue à l’automne 2024, à la suite d’analyses effectuées par différents consultants.

Le coût estimé pour la reconstruction est évalué entre 25 et 35 M$. Le dossier crée des divisions au sein du conseil municipal de Saint-Jean-sur-Richelieu. Il y a un peu plus de deux ans, ce projet était évalué à environ 10 M$.

« La reconstruction de la passerelle Normandie n’est pas encore confirmée. La Ville fait l’annonce de la démolition, mais la résolution d’emprunt est à venir par le conseil », dit Marie-Josée Parent.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jacques Veilleux
Jacques Veilleux
4 mois

C’est facile, pour le peu de personnes qui s’en servent…la démolir et ça presse..

Marc G
Marc G
4 mois
Répondre à  Jacques Veilleux

Ce qui vous échappe M. Veilleux est que la démolition est prévue pour faire place à une nouvelle structure qui coûtera 45M à nous CONtribuables alors que le coût réel d’une telle construction est de 3M.
45M c’est le coût de construction d’un hôtel de 80 chambres sur l’île de Montréal…!!! Ici à St-Jean, pour le même prix, nous auront une passerelle piétonnière qui sert à moins d’un douzaine de personne quotidiennement.