22% des employés gagnent plus de 100 000$ par année

Abraham Santerre
asanterre@canadafrancais.com

22% des employés gagnent plus de 100 000$ par année
Le directeur général de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu, Daniel Dubois, souhaite optimiser les ressources de la Ville pour atteindre ses objectifs. (Photo : (Photo Le Canada Français - Jessyca Viens Gaboriau))

La Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu a présentement un effectif de 1021 employés. Parmi eux, 22% sont payés plus de 100 000$, soit 106 de plus qu’en novembre 2021, selon des données obtenues par Le Canada Français via l’accès à l’information. Les employés municipaux coûtent ainsi 105,9 M$ à la Ville, soit 48% du budget annuel. Il s’agit d’une hausse de 23,2 M$ comparativement à 2022. 

Le salaire le plus élevé à la Ville a monté en flèche depuis 2021. Il est passé de 182 054$ à 231 886$ en 2024. Pendant ce temps, le salaire le plus bas a, quant à lui, diminué de 777$ en trois ans. Il est de 42 453$. Il s’agit du salaire d’entrée d’un poste, qui était inoccupé en 2021.

Le nombre d’employés payés plus de 100 000$ est passé de 120 à 226 en moins de trois ans. La Ville mentionne que cette augmentation est principalement tributaire de l’indexation annuelle de l’échelle salariale de plusieurs policiers qui ont une rémunération supérieure à 100 000$.

De tous les salariés de la Ville, 17 re- çoivent plus de 150 000$ annuellement, contre seulement cinq en 2022 en raison de l’indexation annuelle de l’échelle des salaires des directeurs, de l’ajustement au marché de l’échelle salariale des cadres policiers et des cadres du Service incendie, de même que l’ajout du poste de vérificateur général.  

Le directeur général de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu, Daniel Dubois, mentionne que tous les postes qui sont créés sont payés dans la médiane provinciale. 

Nouveaux enjeux

En novembre 2021, 934 personnes travaillaient à la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu. Ils sont désormais 87 de plus à être à l’emploi. M. Dubois explique cette augmentation en raison notamment du nombre de citoyens, qui frôle désormais les 100 000 habitants. « La population demande de plus en plus de services, et de meilleure qualité. Maintenant, on gère aussi l’itinérance, les problèmes mentaux, des organismes communautaires, des problèmes d’accessibilité aux logements. Ce sont toutes de nouvelles choses auxquelles les villes doivent réagir », mentionne-t-il lors d’un entretien avec Le Canada Français

Au fil des années, M. Dubois observe moins de départs d’employés. Il est heureux d’avoir une équipe soudée. « Actuellement, je ne peux pas dire qu’il manque d’employés dans une sphère d’activités. Il y en a où l’on a de la difficulté à recruter cependant, comme en informatique ou en ingénierie, par exemple », précise-t-il. 

Selon Daniel Dubois, l’idéal ne serait pas de créer de nouveaux postes, mais bien d’atteindre ce que le conseil municipal souhaite offrir à la population. « Il faut établir le niveau de service avec le conseil, mais ça n’a pas été fait », déclare-t-il, en souhaitant établir des protocoles pour les services des loisirs et des travaux publics, entre autres. Cela n’affecte pas les services de police, de sécurité incendie et ceux de la cour municipale, qui respectent déjà les obligations légales. 

Services

Le budget de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu a augmenté de 22% en trois ans, alors que le nombre d’habitants n’a crû que de 1,26%. « La progression des dernières années s’explique par le fait d’avoir atteint 100 000 habitants, et c’est le fait qu’on a décidé de réévaluer tous les services pour optimiser les processus », répond M. Dubois.

Il préfère offrir davantage de services, donc engager plus d’employés municipaux que d’octroyer des contrats à l’externe. « On veut maintenir un niveau de services aux citoyens. On est une entreprise de services et, à Saint-Jean, on aime mieux garder les services à l’interne en ayant un contrôle sur la qualité. On est capable d’intervenir quand ça ne fait pas notre affaire, plutôt que si c’est à l’externe. Ça a un coût et ça rehausse le niveau de services », souligne le directeur général de la Ville. 

Plus petit budget

La masse salariale de la Ville représente toujours près de la moitié du budget annuel, ce qui est supérieur aux villes comparables, qui se situent davantage à 40%. En d’autres mots, pour chaque dollar dépensé, la moitié est versée en salaires et avantages sociaux au personnel.

« On a un budget par habitant d’environ 1990$. Le budget total de la Ville est donc plus bas que les autres villes comparables. En fin de compte, c’est sûr que le pourcentage attribué au salaire est plus gros que les autres, on doit donner les mêmes services. Les villes comparables sont à environ 2300$ par habitant et ont une masse salariale de 40% », explique M. Dubois, qui préfère la situation actuelle où les propriétaires johannais paient moins de taxes. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Monique Yvon
Monique Yvon
16 jours

Je ne comprends pas qu’une petite ville comme st-jean-sur-richelieu dépensent autant de salaires qui sont si hauts
,mais quand on voit 2 sur 5 travaillent ,
des gazons à moitie faite,reprendre certaines des jobs 3 fois $$$$$ comme à st Luc il faut le faire et j’en passe ,
Des routes plein trous Et avec des conducteurs sans limites ( pas tous) il faut se tassé si on veut pas etre pousser,
des gazons à moitié faite ,le déneigement cet hiver pas un cadeau etc…
,avec les citoyens avec des<( 7.75 % taxes ) pour aider à payer toutes ses employés qui font pas leurs jobs ,remarquer c'est pas tout le monde ,mais la majorité est assez élevée. Ça va prendre quoi ,pour que la ville de st-jean-sur-richelieu, basse nos dettes qui sont inutiles et administre comme un commerce privé et on la fierté de réussir mieux
parce que c'est les citoyens qui sont les payeurs ,être boss et rien dire .mettez un ou une vrai admirateur (e) avec une fierté de réussir.

Monique Yvon
Monique Yvon
16 jours
Répondre à  Monique Yvon
  • La suite ,de trouver un bon administrateur (e) à st-jean-sur-richelieu ou autres villes,

c’est pour la plupart des villes le problème est là,
aucune fierté de dire j’aime mon travail et je la fais correctement de dépenser l’argent des citoyens qui payent nos salaires grâcement, nous voient et que des personnes ont de la difficulté à manger ,logement etc… où ont s’enva. Etre l’honnête ,ça paye toujours.