Chenail y voit un référendum sur le climat

Par Louise Bédard
Chenail y voit un référendum sur le climat
Le candidat du Parti vert, André-Philippe Chenail, avait invité les électeurs à le rencontrer le dimanche 13 octobre, dans un café du Vieux-Saint-Jean. (Photo : Photo Le Canada Français - Laurianne Gervais Courchesne)

Candidat du Parti vert dans le comté de Saint-Jean, André-Philippe Chenail voit dans l’élection de lundi un référendum sur le climat.

Faisant valoir que son parti est le seul à s’engager à adopter des mesures fermes pour lutter contre le réchauffement climatique, il appelle les électeurs à voter selon leurs principes.

Au cours des dernières semaines, M. Chenail a voulu convaincre les citoyens de voter avec courage. Il les a invités à envoyer un message clair à Ottawa.

«Il y a nécessité de considérer les enjeux nationaux et globaux», déclare-t-il. Le candidat a abordé avant tout des thèmes nationaux plutôt que locaux durant la campagne. Il s’est prononcé en faveur du prolongement du REM (Réseau express métropolitain) jusqu’à Saint-Jean.

Conscientisation

Quand il constate la plus grande conscientisation des gens aux questions environnementales, il est satisfait de la campagne. Dans le porte-à-porte, les électeurs cherchent à approfondir leurs connaissances sur le sujet, lui parlent des émissions de carbone et veulent savoir comment le Parti vert compte arriver à les réduire.

En début de course, il s’était fixé pour objectif de faire le plein du vote vert dans le comté. Les projections électorales n’accordent que 7,6% des appuis à son parti dans Saint-Jean. Beaucoup d’électeurs ne sont pas sondés parce qu’ils n’ont qu’un téléphone mobile, fait-il remarquer évaluant qu’il y a un décalage entre les sondages et la réalité sur le terrain.

Ses rencontres avec les gens lui ont permis de mesurer une «attraction incroyable» pour son parti, particulièrement chez les 35 ans et moins, dit-il. M. Chenail a hâte de voir comment cet intérêt se traduira le jour de l’élection.

Le candidat vert continuera à faire campagne jusqu’à dimanche. Il sera présent aux événements qui se tiennent dans le comté. Lundi soir, il n’y aura pas de rassemblement vert à Saint-Jean. M. Chenail participera à celui organisé à Montréal.

Enseignant de formation, André-Philippe Chenail a pratiqué sa profession durant quelques années avant de travailler pour le Conseil d’affaires Canada Chine durant six ans. Il a vécu plus d’un an à Shanghai. Il était directeur du chapitre québécois de l’organisme qu’il a quitté avant de se lancer en politique.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des