Thibert y voit encore une lutte à trois

Par Louise Bédard
Thibert y voit encore une lutte à trois
Troisième dans les projections, Martin Thibert continue malgré tout à mener une campagne sur le terrain. (Photo : Photo Le Canada Français – Jessyca Viens-Gaboriau)

Les projections électorales le classent au troisième rang dans le comté de Saint-Jean. C’est tout de même une lutte à trois, commente-t-il tout en ajoutant que son équipe poursuit le travail.

Pour sa part, il assiste aux événements publics, visite les résidences d’aînés et les conseils municipaux. Il avait prévu tenir un cocktail de financement qui n’a pas eu lieu. Les billets achetés constitueront des dons, dit-il.

M.Thibert avait espéré la visite de son chef lors de son passage en Montérégie. Le 9 octobre, Andrew Scheer était à Saint-Bernard-de-Lacolle et se rendait pour une annonce au chemin Roxham, lieu de passage irrégulier des revendicateurs d’asile.

Le Parti conservateur vient de distribuer un dépliant aux portes des électeurs. Le message est succinct: réduire les impôts des particuliers et sur les prestations de maternité et de paternité, et éliminer la TPS sur la facture d’Hydro. Sur son dépliant produit à l’ouverture de son local électoral, M. Thibert s’en est tenu à des notes biographiques.

S’il était élu député quelles seraient ses priorités? M. Thibert croit que le député de Saint-Jean devra s’assurer du parachèvement de l’autoroute 35 quelle que soit la couleur du gouvernement élu.

Le conservateur mentionne aussi l’amélioration du transport commun si on veut diminuer notre empreinte écologique. Il a déjà manifesté sa préoccupation de protéger les terres agricoles advenant le prolongement du REM jusqu’à l’autoroute 35. «Les intentions sont bonnes», dit-il, mais le candidat conservateur veut étudier plus à fond le projet.

Par ailleurs, il fait état des besoins de transport en commun en milieu rural. Des citoyens lui ont fait part de leur souhait d’avoir accès à un moyen de transport plus écologique. M. Thibert croit possible la mise en place de mesures pour faciliter à titre d’exemple le covoiturage.

Électeurs

Quelles sont les préoccupations des électeurs qu’il rencontre? Les personnes qui lui parlent du Parti conservateur soulèvent la question de l’avortement. Le candidat a répété à maintes occasions être pour le libre choix des femmes et compte bien s’opposer à toute tentative de rouvrir le débat s’il était élu.

Quand les gens discutent du Parti libéral, c’est de Justin Trudeau dont ils parlent. Pour le Bloc québécois, c’est la souveraineté qui est leur préoccupation, relate M. Thibert.

Au sujet Bloc, il reconnaît que le chef Yves-François Blanchet fait une excellente campagne, mais il ajoute: «C’est beaucoup plus facile quand tu n’auras pas à livrer la marchandise, le Bloc ne sera jamais au pouvoir.»

M. Thibert confie être agréablement surpris de l’accueil des gens. Par ailleurs, il se fait un devoir de répondre aux commentaires sur les réseaux sociaux. «À la fin, je vais considérer ça comme une victoire», dit-il.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des