Un violent incendie ravage un atelier de mécanique

Photo de Marie-Josée Parent
Par Marie-Josée Parent
Un violent incendie ravage un atelier de mécanique
(Photo : Jessyca Viens-Gaboriau)

Un incendie d’envergure a ravagé l’atelier de mécanique Guy Masseau à Henryville, mardi matin. L’intervention rapide des pompiers a permis de sauver la résidence adjacente.

Le brasier a pris naissance vers 8h25, au 121, rue Saint-Paul. «Il y avait déjà un embrasement généralisé du garage à notre arrivée, précise Éric Lord du Service de sécurité incendie d’Henryville. Le feu sortait à la hauteur des fils électriques.»

Le propriétaire du commerce avait déjà évacué les lieux et il n’était pas blessé. «Il se trouvait dans un autre bâtiment lorsque le feu a pris. Il a eu à peine le temps de déplacer les voitures de ses clients et sortir son chien et son chat de la maison», précise le capitaine.

Les sapeurs ont demandé l’entraide des casernes de Saint-Sébastien, Saint-Georges-de-Clarenceville et Venise-en-Québec. On comptait sur place 25 pompiers.

«Notre premier objectif était de protéger la maison familiale. Nous avions un avantage. La demeure est briquetée de tous les côtés, car le garage a été ajouté après sa construction», explique Éric Lord.

Attaque

Le combat n’était toutefois pas gagné à l’avance, puisque le risque de propagation par le toit ou la porte de côté était présent. Les pompiers ont travaillé pendant près de quatre heures pour prendre le contrôle du brasier et s’assurer de protéger la demeure.

L’atelier mécanique est une perte totale, alors que la maison a subi des dommages par l’eau et la fumée.

«Notre recherche de la cause a débuté mardi après-midi, mais nous n’avons pas terminé notre enquête. Nous ne l’avons pas transféré à la Sûreté du Québec. Ce n’est pas criminel, c’est accidentel», indique en conclusion Éric Lord.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des