La victime est l’adjudant Patrice Vincent

Par Louise Bedard
La victime est l’adjudant Patrice Vincent

La victime est l'adjudant Patrice Vincent.

La Sûreté du Québec vient d’indiquer que l’adjudant Patrice Vincent, 53 ans, est le militaire décédé après avoir été volontairement happé par une voiture, dans le stationnement du 320, boulevard du Séminaire, à Saint-Jean.

Son décès avait été annoncé plus tôt ce matin. Le militaire qui se trouvait dans le stationnement avec un confrère a été frappé violemment par l’auto conduite par Martin Rouleau.

Ce dernier a par la suite pris la fuite et a été pris en chasse par les policiers de Saint-Jean-sur-Richelieu. Il a perdu la maîtrise du volant et son auto, une Nissan Altima a effectué plusieurs tonneaux. L’homme s’est extirpé de la voiture avec un couteau. Il a été atteint mortellement par plusieurs coups de feu des policiers.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des