Saint-Jean élargit sa réglementation sur les gîtes et résidences touristiques

Saint-Jean élargit sa réglementation sur les gîtes et résidences touristiques

Le règlement prévoit concentrer les résidences de tourisme dans le Vieux-Saint-Jean et le Vieux-Iberville.

Crédit photo : Archives Le Canada Français

La Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu modifie sa réglementation d’urbanisme pour mieux encadrer le mouvement des Airbnb. Par rapport à une première mouture déposée l’été dernier, le projet de règlement élargit le territoire où ce type de commerce sera permis.

Airbnb est un site Internet de location de chambres, chalets ou même résidences pour des courts séjours. Il s’adresse essentiellement à la clientèle touristique. Au départ, il visait une activité s’apparentant aux gîtes du passant. Le phénomène a cependant pris de l’ampleur. Certains acquièrent des appartements ou en louent pour les relouer sur Airbnb.

Ça ne fait pas l’affaire des voisins ni des hôteliers. Ce réseau est cependant devenu un maillon significatif de l’infrastructure touristique. Il échappait cependant au contrôle des gouvernements, qui ont décidé de l’encadrer. C’est le cas du Gouvernement du Québec, qui les oblige maintenant à obtenir une certification gouvernementale. Pour obtenir ce certificat, il faut cependant démontrer qu’on se trouve dans une zone municipale où cet usage est permis.

En 2016, la Ville a été interpellée à ce sujet. Sa réglementation actuelle couvre uniquement les gîtes du passant. Il y a un an, la conseillère du centre-ville Mélanie Dufresne, avait réclamé un projet-pilote spécifiquement sur les Airbnb. L’été dernier, un projet de règlement a été déposé, mais il a été retiré, le temps d’approfondir la question. Des établissements d’hôtellerie réclamaient que non seulement la Ville définisse le territoire où ces commerces sont permis, mais qu’elle en limite aussi le nombre.

Définition

À la définition des gîtes du passant s’ajoute celle des résidences touristiques. Le projet identifie les zones où seront permis ces commerces pour chacune des catégories.

Actuellement, le règlement permet d’établir un gîte du passant dans 40 zones. Le projet propose de porter ce nombre à 107 zones dans les secteurs Saint-Jean, Iberville, Saint-Luc et L’Acadie. Les résidences de tourisme seraient permises dans 120 zones  correspondant principalement aux Vieux-Saint-Jean et au Vieux-Iberville.

Le projet ne  prévoit aucune disposition pour limiter le nombre d’établissements. Le règlement actuel précise toutefois qu’une distance minimale de 250 mètres doit séparer deux établissements dans la zone H-2081, qui correspond au tronçon de la rue des Fortifications, en plein cœur du Club de golf les Légendes.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar