Saint-Athanase: 3,3 millions pour l’égout pluvial de la rue Lefort

Saint-Athanase: 3,3 millions pour l’égout pluvial de la rue Lefort

Lors de pluies abondantes, l'intersection des rues Lefort et Bellerive est régulièrement inondée. L'eau brune provient du lessivage d'une terre agricole voisine.

La Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu s’apprête à adopter un règlement d’emprunt de 3 328 000$ pour financer la construction d’un nouveau collecteur pluvial dans l’axe de la rue Lefort et au remplacement de l’émissaire pluvial qui se déverse dans la rivière Richelieu.

Depuis des années, les résidents du corridor de la rue Bellerive sont aux prises avec des problèmes de refoulement d’égout et d’infiltration d’eau dans les sous-sols. Ceux des rues transversales connaissent des problèmes comparables. Le réseau d’égout pluvial ne suffit pas à la tâche.

Pour prévenir les refoulements, la Ville installe des pompes mobiles sur la rue Bellerive quand des coups d’eau s’annoncent, soit au printemps, soit quand de fortes pluies sont prévues. Les eaux usées de l’égout sanitaire sont pompées dans l’égout pluvial pour être rejetées directement à la rivière.

Le projet de la Ville vise à corriger cette situation. Le dossier est en préparation depuis une couple d’années, le temps d’identifier la solution et de commander les plans et devis. Il consiste à apporter des correctifs au réseau de drainage dans le secteur de la rue Lefort pour égoutter le bassin des rues avoisinantes.

Collecteur

Une nouvelle conduite collectrice sera construite sur la rue Bellerive, entre la rue Denicourt et l’avenue Landry. Le tuyau se déversera dans un émissaire pluvial entre la rue Bellerive et la rivière. Cet émissaire est existant, mais trop petit. Il sera remplacé.

Selon le règlement d’emprunt, les travaux sont évalués à 2,5 millions. Avec les frais contingents, la surveillance du chantier, les taxes et les frais d’emprunt, la note est de 3,3 millions.

Alors que le conseil venait de recevoir l’avis de motion pour ce règlement, deux citoyens sont intervenus sur les problèmes de drainage dans le secteur de la rue Lefort. Serge Martel est revenu à la charge sur le dossier. Ce citoyen ne lâche pas facilement le morceau. Depuis des années, M. Martel interpelle la Ville sur ce problème, mais aussi sur l’inspection des installations de plomberie.

 

Pompes de puisard

En fait, une des principales causes de refoulement d’égout sanitaire est vient des pompes de puisard et des gouttières branchées sur le réseau sanitaire. Depuis 2015, il se présente devant le conseil municipal pour en parler. Jusqu’à maintenant, il n’a vu aucun résultat. La Ville devait pourtant mettre sur pied une équipe d’inspection pour s’assurer de la conformité des installations.

Par ailleurs, M. Martel a demandé au maire que les pompes mobiles soient installées de façon à ne pas nuire à la circulation. Récemment, l’une d’elles bloquait complètement l’accès à la rue Mayer.

Une autre citoyenne, Louise Lemieux, est aussi revenue à la charge. Elle-même résidente de la rue Lefort, elle s’était présentée à l’assemblée précédente pour témoigner de l’inondation du sous-sol de sa maison survenu lors de la tempête de la mi-janvier. Elle avait alors raconté que des représentants de plusieurs services municipaux étaient allés constater la situation sans pour autant intervenir. Il semble qu’il était à tout le moins évident que le fossé était bloqué. Deux semaines plus tard, personne n’était encore venu débloquer le fossé. Elle craint un nouveau coup d’eau si rien n’est fait.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar