Les pluies torrentielles à Chertsey laissent plus d’une centaine de citoyens enclavés

La Presse Canadienne
Les pluies torrentielles à Chertsey laissent plus d’une centaine de citoyens enclavés

MONTRÉAL — Les pluies torrentielles des dernières heures ont endommagé une vingtaine de tronçons de route à Chertsey, dans la région de Lanaudière, alors que quatre secteurs ont laissé plus d’une centaine de citoyens enclavés.

La municipalité de Chertsey a fait le point lundi matin sur les quelque 120 millimètres de pluie qui se sont abattus sur son territoire depuis les dernières 36 heures.

Le nord de la municipalité a été le secteur le plus touché, a affirmé la mairesse de Chertsey, Michelle Joly. Celle-ci a ajouté que 90 % des citoyens enclavés devraient avoir accès à un chemin praticable d’ici 18 h, «si tout va bien».

«L’objectif, c’est de redonner accès (aux routes) à l’ensemble de nos citoyens pour qu’ils puissent se déplacer», a indiqué le directeur général de Chertsey, Marc-André Plante, lundi matin. «C’est assez exceptionnel, en fin juin, qu’il y ait des précipitations et qu’on soit en gestion d’autant de situations.»

Mme Joly a rappelé que la municipalité de quelque 5500 habitants compte 347 kilomètres de route et 110 lacs. «On s’attend à d’autres dégâts dans les prochains jours», a-t-elle ajouté.

La mairesse a aussi rappelé la pression qu’exercent les changements climatiques sur les petites municipalités. «L’adaptation aux variations climatiques (…) va exiger des investissements en amont avec un appui spécifique provenant des gouvernements pour les petites municipalités comme la nôtre», a-t-elle indiqué, ajoutant que beaucoup de défis reposent sur leurs épaules.

Les équipes ont déjà réparé temporairement les tronçons endommagés près du lac Lane et du lac Clermoustier. Cependant, la municipalité s’attend à ce que cinq ou six chemins en asphalte qui ont été endommagés par les pluies nécessitent l’aide d’ingénieurs, ce qui pourrait prendre plus de temps.

Le directeur des réseaux publics de la municipalité, Olivier Sicard, souligne que le pire est passé, mais que les réparations prennent parfois plus de temps puisque les équipes doivent effectuer plusieurs déplacements entre les différents tronçons abîmés.

Mme Joly a ajouté que le lac des Cygnes avait débordé et que deux cours d’eau étaient sous surveillance, soit les rivières Ouareau et Jean-Venne.

La Sécurité publique du Québec fait notamment état d’une inondation moyenne dans la rivière Ouareau à proximité de la tête des chutes Dorwin, à Rawdon, situé à une quinzaine de kilomètres de la municipalité de Chertsey.

Le directeur général de Chertsey, Marc-André Plante, a invité les citoyens à être prudents sur les routes lundi, et particulièrement en soirée, lorsque les fissures sont moins visibles. Il a déconseillé à la population de s’aventurer sur la rivière Ouareau en kayak ou en canot.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires