La GRC arrête un homme pour l’impression 3D d’une arme à feu

La Presse Canadienne
La GRC arrête un homme pour l’impression 3D d’une arme à feu

MONTRÉAL — La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a déclaré avoir arrêté jeudi un Québécois pour discours haineux et impression 3D d’une arme à feu.

La police affirme avoir saisi une «quantité importante» d’imprimantes 3D et une arme à feu artisanale appartenant à Pascal Tribout, 37 ans, de Saint-Joseph-du-Lac, dans les Laurentides.

Le corps policier a indiqué dans un communiqué publié vendredi que l’homme avait aussi fait des commentaires haineux contre la communauté juive sur le réseau social Telegram.

Il fait face à cinq chefs d’accusation, dont trafic d’armes, fomentation délibérée de la haine, possession d’une arme à feu prohibée et possession et diffusion de données informatiques relatives à des armes à feu pouvant être utilisées avec une imprimante 3D à des fins de fabrication

L’opération a été menée par l’Équipe intégrée sur la sécurité nationale de la GRC.

Pascal Tribout demeure détenu en attendant la suite des procédures judiciaires.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires