Les jurés sélectionnés, le procès d’Alec Baldwin s’ouvrira mercredi

Morgan Lee et Andrew Dalton, The Associated Press
Les jurés sélectionnés, le procès d’Alec Baldwin s’ouvrira mercredi

Seize jurés ont été sélectionnés mardi pour le procès pour homicide involontaire d’Alec Baldwin au Nouveau-Mexique. Les déclarations liminaires devraient commencer mercredi.

Cinq hommes et 11 femmes ont été choisis par les procureurs spéciaux du comté de Santa Fe et par l’équipe d’avocats de la défense de l’acteur. Douze seront désignés comme jurés et quatre comme suppléants, après avoir entendu l’affaire.

Ils seront chargés de décider si M. Baldwin est coupable des faits qu’on lui reproche. Lors d’une répétition en octobre 2021, un coup de feu est parti alors que l’acteur pointait un revolver sur la directrice de la photographie Halyna Hutchins, la tuant et blessant le réalisateur Joel Souza. Ils étaient sur le tournage du western «Rust», au Bonanza Creek Ranch, à environ 29 km du lieu du procès.

Les représentants des médias n’étaient pas autorisés dans la salle d’audience lorsque les avocats questionnaient les candidats. La juge Mary Marlowe Summer a fait prêter serment au jury, leur a dit d’éviter toute nouvelle liée l’affaire et de se présenter mercredi matin au tribunal.

M. Baldwin, 66 ans, risque jusqu’à 18 mois de prison si les jurés le déclarent coupable à l’unanimité.

La sélection a démarré lentement mardi, avec un retard de plus de deux heures provoqué par des problèmes techniques, mais le jury a été sélectionné en une seule journée comme prévu.

Lorsque Marlowe Sommer a demandé aux 70 jurés potentiels s’ils connaissaient l’affaire, tous sauf deux ont levé la main. Deux autres ont indiqué qu’ils ne seraient pas en mesure d’être justes et impartiaux et ont été excusés.

Interrogée par le procureur Kari Morrissey, une jurée potentielle a déclaré qu’elle détestait les armes à feu, mais beaucoup d’autres ont reconnu en posséder et peu de personnes ont exprimé des opinions bien arrêtées sur les armes à feu.

Plusieurs ont déclaré qu’ils traitaient toujours une arme à feu comme si elle était chargée. Un homme a déclaré qu’on lui avait appris à respecter et à traiter les armes à feu de la même manière, mais qu’il s’en remettait également à un instructeur pendant l’instruction qu’il avait obtenue pour un permis de port dissimulé.

L’avocat de M. Baldwin, Alex Spiro, a souligné lors de son interrogatoire la gravité de la situation — «de toute évidence, quelqu’un a perdu la vie» — et a demandé aux jurés d’exprimer toute réserve quant à leur propre capacité à être juste et impartial.

Il leur a demandé de se manifester s’ils avaient partagé leurs opinions sur l’affaire en ligne. Aucun ne l’a fait.

M. Spiro a également demandé si les jurés étaient à l’aise pour remettre en question le jugement des responsables de l’application des lois, même ceux témoignant sous serment.

Il a demandé si certains connaissaient des témoins potentiels, et plusieurs ont déclaré connaître le shérif du comté de Santa Fe, Adan Mendoza, qui figure sur la liste des témoins de l’accusation.

M. Baldwin, vedette de «30 Rock» et «À la poursuite d’octobre rouge» et figure majeure d’Hollywood depuis 35 ans, était assis dans la salle d’audience avec quatre de ses avocats, vêtus d’un costume gris, d’une cravate foncée et d’une chemise blanche, avec des lunettes et des cheveux bien peignés.

Lui et sa femme Hilaria sont arrivés tôt au palais de justice avec leur plus jeune enfant, Ilaria Catalina Irena Baldwin. Le couple a sept enfants, âgés de 1 à 10 ans.

Le frère de l’accusé, l’acteur Stephen Baldwin de « The Usual Suspects », était aussi assis au fond de la salle d’audience.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires