Béryl laisse la région de Houston dans la désolation et se dirige vers le nord

Juan A. Lozano et Mark Vancleave, The Associated Press
Béryl laisse la région de Houston dans la désolation et se dirige vers le nord

Des millions de personnes se sont retrouvées sans électricité après que l’ouragan Béryl s’est écrasé sur le Texas, tuant plusieurs personnes et en privant d’autres de nourriture, d’eau et de climatisation alors que la chaleur ambiante est dangereuse.

La frustration s’est accrue dans la région, car Houston semblait céder sous une tempête moins puissante que les précédentes. Il a été demandé aux responsables de l’État si les services publics étaient préparés à l’avance, et au moins l’un d’entre eux a déclaré qu’il s’abstiendrait d’en juger jusqu’à ce que l’électricité soit de retour.

Un avis de chaleur est entré en vigueur jusqu’à mercredi dans la région de Houston et au-delà, avec des températures qui devraient atteindre plus de 32,2 degrés Celsius et une humidité pouvant atteindre 40,5 degrés Celsius. Le National Weather Service a décrit ces conditions comme potentiellement dangereuses étant donné le manque d’électricité et de climatisation.

Béryl, qui a touché terre tôt lundi en tant qu’ouragan de catégorie 1, aurait causé au moins sept décès aux États-Unis — un en Louisiane et six au Texas — et au moins 11 dans les Caraïbes. Mardi à midi, il s’était mû en cyclone post-tropical centré sur l’Arkansas et devrait apporter de fortes pluies et d’éventuelles inondations sur une zone s’étendant jusqu’aux Grands Lacs et au Canada.

Près de 2,1 millions de foyers et d’entreprises autour de Houston manquaient d’électricité mardi, après un sommet de plus de 2,7 millions lundi, selon PowerOutage.us.

Pour beaucoup, il s’agit d’un triste rappel des tempêtes de mai, qui ont tué huit personnes et laissé près d’un million de personnes sans électricité dans des rues inondées.

Rétablir le courant rapidement

Nim Kidd, chef de la division de gestion des urgences de l’État, a déclaré lors d’une conférence de presse que le rétablissement du courant était la priorité numéro un.

Et à Washington, la porte-parole de la Maison-Blanche, Karine Jean-Pierre, a annoncé que le président Joe Biden avait approuvé une déclaration de catastrophe majeure. Les équipes d’urgence espèrent que l’électricité sera rétablie pour un million de personnes supplémentaires d’ici la fin de la journée, a-t-elle déclaré.

Les hôpitaux étaient surchargés parce qu’ils ne pouvaient pas laisser rentrer les patients chez eux sans électricité, a déclaré le lieutenant-gouverneur du Texas, Dan Patrick, qui agit en tant que gouverneur pendant que le gouverneur Greg Abbott est absent du pays. Un grand complexe sportif et événementiel sera utilisé pour accueillir temporairement jusqu’à 250 patients sortant de l’hôpital. Seize hôpitaux fonctionnaient grâce à un générateur mardi matin, selon l’Agence fédérale de gestion des urgences.

La nourriture se gâte dans les réfrigérateurs apathiques des quartiers qui espèrent le retour de la climatisation. De longues files de voitures et de personnes faisaient la queue devant n’importe quel fast-food, camion-restaurant ou station-service alimenté en électricité et ouvert.

Cela pourrait prendre des jours pour rétablir complètement le courant au Texas après que Béryl a court-circuité 10 lignes de transmission.

Les principales priorités en matière de rétablissement du courant comprennent les maisons de retraite et les centres de vie assistée, a indiqué Dan Patrick.

Il a exhorté les services publics à rétablir le courant «aussi rapidement que possible» et promis qu’il évaluerait plus tard si ces derniers avaient pris les mesures appropriées avant la tempête pour être capables de réagir rapidement.

CenterPoint Energy, qui couvre une grande partie de la région de Houston, a annoncé qu’elle ferait appel à environ 12 000 travailleurs de toute la région pour aider à rétablir le courant. Un porte-parole de l’entreprise a ajouté que ces travailleurs n’étaient pas déployés dans la région de Houston avant que la tempête ne frappe, notant que les prévisions prévoyaient initialement qu’elle irait beaucoup plus au sud.

Des précipitations au nord, des tornades au centre

La force de Béryl mardi à midi — avec des vents soutenus proches de 48 km/h — ne devrait pas beaucoup changer au cours des deux prochains jours. Il était prévu que la tempête apporte mercredi de fortes pluies et d’éventuelles crues soudaines de la basse et moyenne vallée du Mississippi jusqu’aux Grands Lacs, a indiqué le National Weather Service.

Une surveillance des inondations était en vigueur dans certaines parties de l’Oklahoma, de l’Arkansas, du Missouri, de l’Illinois, de l’Indiana et du Michigan. Quelques tornades étaient possibles dans le Missouri, le Tennessee, le Kentucky, l’Illinois, l’Indiana et l’Ohio, ont indiqué les prévisionnistes.

Le gouverneur de la Louisiane, Jeff Landry, a décrété l’état d’urgence mardi après-midi pour une partie de cet État après que des arbres ont été abattus, des maisons ont été endommagées et des milliers de personnes ont été privées d’électricité.

Lorsque Béryl a touché terre, l’ouragan était bien moins puissant que le géant de catégorie 5 qui s’est frayé un chemin mortel à travers certaines parties du Mexique et des Caraïbes. Mais les vents et les pluies ont quand même fait tomber des centaines d’arbres qui vacillaient déjà dans la terre saturée, qui ont bloqué des dizaines de voitures sur les routes inondées.

Béryl a été la première tempête à devenir une tempête de catégorie 5 dans l’Atlantique. En Jamaïque, les autorités ont déclaré lundi que les habitants de l’île devront faire face à des pénuries alimentaires après que Béryl a détruit pour plus de 6,4 millions $ US (environ 8,7 millions $ CAN) de récoltes et d’infrastructures de soutien.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires