Une nouvelle odyssée pour Martin Trahan

Une nouvelle odyssée pour Martin Trahan

Martin Trahan traversera les États-Unis d'ouest en est en pagayant sur une distance de 7600 kilomètres. On le voit à l'avant-plan sur la photo lors d'une autre excursion.

Crédit photo : Photo Paul Boucher

Trois ans après avoir traversé le pays en canot, Martin Trahan se lance dans une nouvelle odyssée, tout aussi grandiose. Au cours des sept prochains mois, il parcourra les États-Unis d’ouest en est au fil de l’eau. Voici l’intégral de l’article publié dans notre édition du 15 mars dernier.

En accostant à Inuvik le 16 octobre 2015, le natif de Saint-Jean-sur-Richelieu avait été assailli par les émotions. La fierté d’abord. Celle d’avoir parcouru 7000 kilomètres du Québec aux Territoires du Nord-Ouest à la force de ses bras.

Puis, la nostalgie. Il venait de réaliser l’aventure d’une vie. Un grand vide s’est alors pointé à l’horizon, mais le ciel s’est rapidement éclairci.

Dès l’été suivant, il a pagayé le fleuve Yukon sur 3200 kilomètres en trois mois. Celui qui gagne sa vie comme technicien en travail social a pris une pause des longs trajets pour préparer sa nouvelle grande expédition en 2017.

Passion

À six semaines du départ, la fébrilité ne l’a pas encore gagné. «La traversée du Canada était si spéciale. C’était le début de quelque chose qui allait m’amener plus près du bonheur, me faire grandir et faire naître une passion qui me permet aujourd’hui de me sentir si vivant lorsque je me lève le matin», explique Martin Trahan.

Cette fois, il ne navigue pas vers l’inconnu. «L’aventure est devenue un mode de vie, c’est devenu ça ma vie. C’est une forme de quotidien. Il y a quelque chose d’apaisant d’être en canot au gré du vent», poursuit le trentenaire.

Expédition

Martin Trahan s’était entouré de cinq compagnons en 2015 et trois en 2016. Cette fois, il part en duo. La photographe d’aventure canadienne Jillian A. Brown l’accompagnera dans son nouveau périple. Il fera sa connaissance officielle à l’aéroport de Vancouver, le 23 avril.

Leur départ est prévu cinq jours plus tard. Le canot sera mis à l’eau dans l’océan Pacifique à Astoria en Oregon. À la faveur d’une marée montante, ils donneront leurs premiers coups de pagaie sur la rivière Columbia, puis ils emprunteront la snake river.

Ils n’auront même pas parcouru 1000 kilomètres qu’ils rencontreront l’un des grands défis du voyage: un portage de 600 kilomètres à travers les montagnes.

Longue marche

À Lewinston en Idaho, l’équipe placera le canot sur un chariot, puis commencera une longue marche de trois semaines jusqu’à Helena au Montana. «Ce sera l’épreuve physique de l’aventure, mais nous serons entourés de paysages incroyables», souligne Martin Trahan.

L’embarcation sera remise à l’eau sur le fleuve Missouri qui sera navigué sur plus de 3600 kilomètres. À Saint-Louis, le duo bifurquera sur le Mississippi, puis sur les rivières Ohio, Tennessee et Tombigbee jusqu’au golfe du Mexique. De là, ils contourneront la pointe sud de la Floride pour parvenir à leur destination finale: Miami. Ils auront alors parcouru 7600 kilomètres.

Imprévus

De nombreux imprévus se dresseront probablement sur leur route et pourraient les empêcher d’atteindre leur but. «Nous serons en pleine saison des tornades sur le Missouri, puis ce sera le temps des ouragans sur le golfe du Mexique. Nous pourrions être plusieurs jours sans avancer», indique Martin Trahan.

L’aventurier ne s’en fait pas trop pour autant. Il aime cet inconnu. «J’ai découvert en traversant le Canada qu’il y a des solutions à tout. Il y a aussi toujours des gens prêts à nous aider», souligne-t-il.

Selon le canoteur, une seule personne a parcouru le même trajet, outre les premiers explorateurs américains. Il s’agit du kayakiste Karl Adams en 1985.

Martin Trahan traversera les États-Unis d’ouest en est au fil de l’eau.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Une nouvelle odyssée pour Martin Trahan"

avatar
Martin Trahan
Invité
Martin Trahan

Vous auriez pu me le dire plus tôt !🤣