Lexus ES 2019 – la route de la rédemption

Lexus ES 2019 – la route de la rédemption

Nashville, Tennessee- Les six premières générations de Lexus ES avaient toutes un point en commun – l’anonymat qui limitait sérieusement le développement d’une clientèle. Lexus aura mis du temps à comprendre, mais cette 7e génération donne le droit d’être optimiste.

Un peu d’affirmation qui fait du bien

Construite sur une nouvelle architecture mondiale GA-K (qui est aussi la base de la récente Camry de de l’Avalon 2019) cette ES est plus longue (+65 mm), plus basse (-5 mm) plus large (+45 mm) avec un empattement allongé de 50 mm face à la version précédente. La ligne générale est plus expressive et la rigidité de la coque est accrue de 32% selon les affirmations de la marque. Le modèle aura aussi droit pour la première fois à une version F-Sport au style unique. La grille à l’avant adopte la plus récente version de la calandre trapézoïdale en sablier emblématique de Lexus. Les phares distinctifs en forme de L complètent bien le style plus agressif de la partie avant. La version F-Sport offre un style unique à l’avant qui la démarque des autres versions. Le profil et l’arrière de la ES sont dessinés de manière un peu plus conservatrice.

Silence à bord

Fidèle à ses habitudes, Lexus a pris un soin jaloux à rendre l’habitacle très silencieux. La tôle de plancher est recouverte à 96 % de matériaux d’insonorisation (contre 68 % auparavant), tandis que les panneaux de dessous de caisse et les doublures d’aile contribuent eux aussi à réduire le bruit de la route. Il règne à bord une ambiance feutrée très agréable. Lexus a refait l’intérieur avec des matériaux qui offrent toujours une très grande qualité tant dans les matériaux que dans l’exécution. Les sièges confortables offrent une configuration plus sportive dans la F-Sport. L’écran électronique multivision de 8 po sur les modèles standard passe à 12,3 po sur les versions haut de gamme. Les images sont nettes, mais Lexus utilise encore le pavé tactile pour naviguer sur cet écran. Le système est aussi compliqué qu’inutilisable en conduisant. Pour trouver quoi que ce soit à l’écran, il faut arrêter le véhicule et fixer l’écran pour l’opérer. L’écran tactile est la seule chose intéressante sur le marché, quand va-t-on le comprendre dans le monde automobile ? La seule bonne nouvelle c’est que la ES intègre maintenant Apple CarPlay. Les amateurs d’Androïd devront attendre encore un peu.

Essence et hybride

Les améliorations apportées au groupe motopropulseur de la Camry ont fait le saut chez Lexus. Ainsi le V6 de 3,5 litres franchit la barre des 300 chevaux à 302 et 269 lb-pi de couple. Cela représente un accroissement significatif de 34 chevaux et de 19 lb-pi. C’est le même moteur que la Camry et celui qui ira aussi sous le capot de la nouvelle Avalon. Une transmission à huit rapports accompagne ce moteur. Pour la version ES 300 hybride, un nouveau système hybride de quatrième génération réunit un 4 cylindres de 2,5 litres à cycle Atkinson ultra-efficace avec un moteur électrique plus léger, plus compact et plus dense en énergie et un système hybride autorechargeable. Ensemble, ils produisent une puissance totale de 215 chevaux et une consommation estimée préliminaire de 5,3 L/100 km (combinée ville/route).

Conduite plus sportive

Alors qu’elle est capable en prendre, l’envie de conduire une Lexus ES de manière sportive n’est pas un naturel. Les modèles F SPORT offrent une suspension variable adaptative (AVS) qui remplace les amortisseurs à contrôle dynamique par des amortisseurs réglables. Similaire aux systèmes offerts sur le coupé LC et la berline LS, le système AVS qui équipe la ES comprend 650 positions de réglage de la force d’amortissement. Toutes les versions de la ES offrent un sélecteur de mode de conduite qui permet au conducteur de choisir un réglage en fonction des conditions routières. Les modèles dépourvus de l’AVS offrent les modes Éco, Normal et Sport, tandis que les modèles équipés de l’AVS substituent le mode Sport par le mode Sport S, et ajoutent les modes Sport S+ et personnalisé. Le V6 est capable de montrer les dents si on le pousse et la boîte automatique à 8 rapports travaille en harmonie avec le moteur. La précision de la direction est à la hausse et on sent la plateforme rigide qui offre une meilleure tenue de route. Nous allons commencer à croire que Lexus doit être prise au sérieux maintenant avec des berlines au caractère plus affirmé. Du côté de l’hybride, elle démontre la même rigidité de caisse et la même tenue de route rassurante. Vous n’avez pas les mêmes performances, mais elle n’est pas ennuyante à conduire. Installée dans le coffre sur le modèle de génération précédente, la batterie à hydrure métallique de nickel qui alimente le moteur électrique est maintenant logée sous la banquette arrière. Cette modification a été possible grâce à une réduction de 120 mm de la hauteur de la batterie et à l’adoption d’un système de refroidissement plus compact. Cela permet de ne pas perdre d’espace de rangement dans le coffre ( 470 litres) et d’offrir un meilleur équilibre sur la route en raison de la meilleure répartition de poids de la batterie.

Conclusion

La prochaine ES arrive en concession en septembre. Aucun prix n’a encore été annoncé, mais il faut s’attendre à des prix qui vont être proches de la concurrence. Le modèle 2018 débutait autour de 44 000$.

Forces

Ligne plus inspirée

Châssis plus rigide

Toujours aussi silencieuse

Faiblesses

Un pavé tactile difficile à utiliser

Androïd auto pas disponible

Un modèle 4 roues motrices serait une bonne idée

Fiche Technique

Garantie générale 4 ans/80 000 km

Garantie motopropulseur 6 ans/110 000 km

Perforation 6 ans/illimitée

Assistance routière 4 ans/illimitée

Nombre de concessionnaires

Au Québec 7  Au Canada 38

Moteur

V6 3,5 litres

PUISSANCE 302 ch à 6 600 tr/min
COUPLE 269 lb-pi à 4 700 tr/min

BOÎTE(S) DE VITESSES automatique à 8 rapports

PERFORMANCES 0-100 km/h nd

VITESSE MAXIMALE 210 km/h

CONSOMMATION (ville/route/moyenne) : 10,6 / 7,2 / 9,8 L/100km

Hybride

L4 2,5 litres

PUISSANCE 215 ch à 5 700 tr/min
COUPLE nd

BOÎTE(S) DE VITESSES CVT

PERFORMANCES 0-100 km/h 8,1

VITESSE MAXIMALE 180 km/h

CONSOMMATION (moyenne) : 5,3L/100km (annoncé)

Concurrence : Buick LaCrosse, Chevrolet Impala, Chrysler 300, Dodge Charger, Ford Taurus, Genesis G80, Kia Cadenza, Nissan Maxima, Toyota Avalon

Dimensions

EMPATTEMENT 2 870 mm

LONGUEUR 4 975 mm

LARGEUR 1 865 mm

HAUTEUR 1 445 mm

DIAMÈTRES DE BRAQUAGE : nd

POIDS 3,5 ( 1 655 kg) hybrid (1680 kg)

COFFRE 470 L

RÉSERVOIR DE CARBURANT 60 L

Prix : à venir

 

 

 

 

 

Poster un Commentaire

avatar