La victime de la noyade non identifiée

L’homme, dont le corps a été repêché jeudi soir dans le canal, est décédé. Vendredi matin, les policiers sont mobilisés afin de découvrir son identité.

La victime est âgée d’une trentaine d’années. Pour le moment, les enquêteurs ne révèlent aucune information par rapport à son aspect physique ou ses effets personnels.

Rappelons que les policiers et les pompiers ont été appelés en bordure de la rivière Richelieu vers 19h20.

«C’est un citoyen qui a aperçu l’homme dans l’eau, face au 128, rue du Quai», indique Martin Anctil, porte-parole du Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Les circonstances de cet appel sont nébuleuses, puisque les policiers refusent de donner plus de renseignements. On ne sait donc pas si le témoin a vu la victime sauter à l’eau, si elle était seule ou si elle réclamait de l’aide.

Sauvetage

L’opération de sauvetage a mobilisé les pompiers sur l’eau, autant du côté Iberville que Saint-Jean. C’est l’équipe qui fouillait le canal de Chambly, près du pont Gouin, qui a localisé l’individu.

«Les recherches ont pris entre 15 et 20 minutes, indique le chef de la Division prévention du Service de sécurité incendie de Saint-Jean-sur-Richelieu, Robert Meloche. La victime a été transportée sur le quai où les pompiers ont utilisé le défibrillateur cardiaque.»

Des manœuvres de réanimation ont été prodiguées jusqu’à l’arrivée des ambulanciers. Ceux-ci ont pris le relais jusqu’à l’hôpital, où le décès a été constaté.

Identité

Les empreintes digitales de la victime doivent être prises. Une autopsie sera pratiquée, afin d’en savoir plus sur les circonstances du décès.

Les policiers demandent aux citoyens de communiquer avec eux immédiatement si un de leur proche manque à l’appel.