Un comité sur les sifflets de trains

Un comité sur les sifflets de trains

Le sifflement des trains touchent une large partie de la population.

Crédit photo : Photo Archives Le Canada Français

La Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu mettra sur pied un comité sur le bruit des sifflets de trains en zone urbaine.

À l’initiative de la Corporation de développement communautaire, la Table de vie du Vieux-Saint-Jean a été mise sur pied pour améliorer le quartier, développer le sentiment d’appartenance, soutenir les projets citoyens et créer des liens entre les organismes et les citoyens.

Un des premiers gestes a été de mener un sondage auprès des citoyens du Vieux-Saint-Jean. L’un des problèmes prioritaires aux yeux des citoyens est le bruit des trains, particulièrement leur sifflement durant la nuit.

À la fin de novembre, la Table de vie a tenu un café-rencontre pour parler du sujet. Elle y avait invité la Dre Louise Lajoie, médecin spécialiste en santé publique. Une vingtaine de personnes a assisté à la rencontre, raconte la conseillère du quartier, Mélanie Dufresne.

La décision de permettre le passage des trains sans qu’ils ne sifflent relève de la Commission canadienne des transports, indique Mme Dufresne. Il semble que l’installation de barrières aux passages à niveau facilite cette décision, mais ce n’est pas essentiel. À certains endroits, dont Saint-Lambert, le train ne siffle pas.

Santé publique

Il semble que l’enjeu de santé publique soit un argument majeur. Cependant, il faut le documenter concrètement. Dire qu’un train fait de bruit ne suffit pas. C’est l’évidence. Il faut préciser les impacts, le stress que ça cause, les moments où le train réveille les occupants de la maison et autres. La Ville peut faire un bout de chemin, mais ce genre d’information doit provenir des citoyens.

La rencontre de novembre a suscité de l’intérêt. La conseillère de L’Acadie, Christiane Marcoux, demande de faire partie d’un éventuel comité. Les citoyens de son district lui parlent aussi du bruit du train. Le conseiller Justin Bessette aussi, tout comme son collègue de Saint-Eugène, Jean Fontaine.

À la mi-novembre, des citoyens d’Iberville étaient venus à l’assemblée du conseil se plaindre du problème. En somme, l’enjeu touche beaucoup de citoyens. Il faut dire que Saint-Jean est l’une des seules villes québécoise où passent deux réseaux ferroviaires.

Avec le maire Alain Laplante, Mme Dufresne a convenu de tenir en début d’année une nouvelle présentation de la Dre Lajoie. Cette présentation à l’intention du conseil sera ouverte au public. Elle devrait conduire à la formation d’un comité pour se pencher sur ce dossier.

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Un comité sur les sifflets de trains"

avatar
robert levesque
Invité
robert levesque
le train qui passe au coin de Vanier et Jacques Cartier est particuliairement bruiant été comme hiver je demeure a 1 coin de rue de ce passage a niveau avec barrieres de protection et on dirait que l operateur (pas tous ) prend un malin plaisir a sifflé 12 ou 13 fois d affiler et au moin 4 secondes a la fois a 3 30hrs du matin ,quand il faut ce lever a 4 ou 4:30 hrs c est pas facile de ce réendormir donc si au moin ils ne sifflerait pas au passe a niveau avec barrieres ce serait… Read more »
Sabrina
Invité
Sabrina
Avez-vous déjà songé habiter là où vous ne seriez pas dérangé pas le sifflement d’un train? Je comprends votre mécontentement, mais il y a des raisons de sécurité derrière ces procédures. Ce n’est pas le choix du conducteur. Selon moi, nous devrions commencer par se regarder soi-même et changer ce que l’on peut avant de se pencher sur une telle demande. Le train passe là depuis longtemps, vous avez fait le choix d’habiter à côté… votre erreur. Arrêtons de se regarder le petit nombril et changeons notre façon de vivre en collectivité. Essayer de faire changer des choses aussi peu… Read more »
Marcel Bosse
Invité
Marcel Bosse

Je vous conseil de pensée à ce que vous dite ils y a certaine personne qui n’ont pas le choix de vivre dans ce coin je pense aux endicapes aux gens en ohm même ceux en condo qui ce sont fait avoir par leur agent immobilier

Jean-Francois Payette
Invité
Jean-Francois Payette

J’habite à environ 1km du vieux Saint-jean, de l’autre côté de la rivière, donc très loin du train et il me réveille à toute les nuits. Des fois c’est deux trains qui se croisent et sifflent à tour de rôles. Il n’y a vraiment aucune raison de siffler lorsqu’il y a une barrière.

Tedmacman
Invité
Tedmacman

Quelle réponse , Wow. Le résident d’une maison qui est incommodé par un bruit inutile peut s’en plaindre et si votre solution c’est de déménager…il y aura un autre résident qui se plaindra dans 6 mois… celui qui aura acheté la maison… peu importe qui se plaint..

Janik Savard
Invité
Janik Savard

Je me fais reveiller TOUTE les nuit par le train sur la rue laurier il passe juste a coter de mon bloc et j’ai l’impression qu’il fait expres de siffler juste au coin de mon bloc , je dors avec des bouchons et sa me reveille toujours. … C’est vrai que c’est gossant en maudit !!! Qui siffle dans le jour je m’en fou mais la nuit c’est vraiment pas nescessaire ya deja des barriere qui sonne c’est en masse !!!

Éric Gingras
Invité
Éric Gingras

Dans le secteur St-Eugène, sur la rue de Carillon, il y a beaucoup d’immeubles à appartements en plus de toutes les résidences unifamiliale, c’est un très gros secteur qui à le même problème. Ils y ont installé des barrières de protection autours des années 2007 et le train continue de siffler pour rien. Depuis l’accident à Mégantic, les trains circulent la nuit maintenant. Des fois on se demande si le conducteur de train ne s’est pas endormi sur le sifflet….!!

Marcel Carriere
Invité
Marcel Carriere

jai resté sur rue notre dame c’etais l’enfer quand train passait après quelque années jai quitté cette ville que jamais car le bruit m,agressait trop et ma qualité vie ce dégradait