Le Cercle philharmonique en spectacle dimanche

Le Cercle philharmonique en spectacle dimanche

Le Cercle philharmonique de Saint-Jean-sur-Richelieu est composé d'une cinquantaine de musiciens. Les instruments à vent seront à l'honneur.

Crédit photo : Le Canada Français - Archives

Le concert de fin de saison du Cercle philharmonique de Saint-Jean-sur-Richelieu proposera un répertoire enjoué et varié. Ayant pour titre Variations, le spectacle aura lieu le 3 décembre, à 15 heures, au Cabaret-Théâtre du Vieux-Saint-Jean.

Il s’agit d’un rendez-vous annuel important pour le chef Jonathan E. Dagenais qui dirige l’orchestre composé uniquement d’instruments à vent. Une cinquantaine de musiciens se partageront la scène.

«On a des pièces très variées, mais qui s’inscrivent dans ma volonté d’aller chercher un répertoire de haute qualité, poursuit-il. Souvent, ce n’est pas sécurisant pour les spectateurs, car il y a beaucoup d’œuvres qu’ils ne connaissent pas. Mais quand on vient, on se rend compte qu’il y a de beaux bijoux dans le répertoire pour orchestre à vent.»

Festif, le concert de décembre n’est toutefois pas destiné au temps des Fêtes. Le chef précise que le concert regroupe plusieurs œuvres à grand déploiement qui rappellent l’essence des compositions de ce moment de l’année.

Programmation

«Variations» pour un répertoire varié, mais aussi pour les variations sur un thème, sur le rythme, la mélodie et les harmonies. Le concert s’ouvrira d’ailleurs avec la pièce Minor alteration, pièce qui a donné le ton au concert.

«On prend des thèmes connus, mais on les met en mode mineur, explique le chef qui dirige notamment l’Orchestre de Jeux vidéo qui se consacre à la musique tirée de bandes sonores de ce médium. Ça sonne un peu comme le film Halloween, mais en mieux.»

Le répertoire se poursuivra avec le medley Jump Swing Fever qui reprend les meilleures pièces de l’époque du swing et du jive. La pièce Variation sur un thème coréen proposera quant à elle une composition inspirée du répertoire folklorique de cette région du globe.

Suivra ensuite L’ouverture de Candide de Bernstein issue de l’opérette basée sur la nouvelle du même nom de Voltaire. La pièce Puszta de Jan Van des Roost inspirée des danses israéliennes est aussi du répertoire.

«On est restés fidèles à nos habitudes et on voulait présenter quelque chose d’inusité. On a donc une pièce spéciale, une valse, qui met en scène un iPad. L’appareil simule le son d’une thérémine.»

Billets

Les billets sont en vente à la billetterie de la SPEC, auprès des membres du Cercle philharmonique et à la porte le jour de l’événement. Ils sont disponibles au coût de 20$ pour les adultes, de 15$ pour les étudiants et c’est gratuit pour les enfants de 12 ans et moins. Pour plus d’informations, on communique au 514 299-5228.