Une guignolée pour les animaux

Par Marie-Pier Gagnon
Une guignolée pour les animaux
Les dons de nourriture, de jouets et d'accessoires seront acceptés jusqu'au 31 décembre à la Clinique vétérinaire Fontaine. (Photo : Gracieuseté - Amélie G. Dupont Photographe)

La Clinique vétérinaire Fontaine invite le public à participer, d’ici le 31 décembre, à sa toute première Guignolée des animaux. Les dons recueillis seront remis à deux refuges venant en aide aux chats et chiens abandonnés ou errants.

C’est la première fois que la Clinique vétérinaire Fontaine du secteur Iberville va de l’avant avec ce genre d’initiative. Une idée née au sein de l’équipe afin d’offrir un peu de magie au temps des Fêtes des animaux de la région et surtout, à celui des petits organismes qui s’occupent avec grands soins des compagnons à quatre pattes.

Responsable du projet, Mélanie Fortin précise que deux refuges se partageront les dons reçus. Le premier, Parrainer un chat sauvage, se spécialise dans la prise en charge de chats errants. Il s’agit d’un sanctuaire où les chats ayant des troubles de comportements ou des maladies importantes se retrouvent pour passer le reste de leur vie.

Le deuxième refuge, Nali Animal Orphanage, accueille des chats ainsi que des chiens abandonnés pour ensuite leur trouver de nouveaux foyers pour la vie. En opération depuis 12 ans, l’organisme sans but lucratif couvre un vaste territoire, dont le Haut-Richelieu. Dans les deux cas, les organismes sont bien connus de la Clinique vétérinaire Fontaine.

Dons

Pour cette première guignolée, tous les dons seront acceptés. On recherche principalement des jouets pour chats et chiens, des litières et tapis d’apprentissage (pipi pad), des sacs de ramassage pour les excréments, de la nourriture en conserve ou sèche ainsi que divers accessoires tels que des colliers, laisses et harnais. Les marques n’ont pas d’importance.

«On va tout prendre, même les sacs de nourriture qui sont déjà ouverts. Ça arrive souvent quand on a un nouvel animal qu’on pense qu’il va manger telle nourriture, mais finalement non. Même chose pour les jouets. Des fois, on achète un jouet parce qu’on le trouve beau, mais finalement notre animal ne joue pas avec», image Mme Fortin.

Bref, la clinique invite les gens à donner au suivant en offrant ce qu’ils n’utilisent plus à la maison. Seul critère, précise Mme Fortin, les objets doivent être propres et bien entretenus. Les dons monétaires seront aussi acceptés. «On ne se fixe pas d’objectif. C’est en toute humilité qu’on fait ça», affirme l’organisatrice tout en ajoutant que l’événement sera de retour en 2022.

Valeurs

Pour Mélanie Fortin, qui a commencé à travailler à la clinique au cours de la pandémie, cette initiative illustre bien les valeurs mises de l’avant par le vétérinaire François-Nicolas Proulx qui a accepté d’emblée la proposition lorsqu’elle lui a été soumise. Un homme décrit par son équipe comme étant sincère, passionné, généreux, soucieux et attentionné.

«La Guignolée est une continuité de ce qu’on fait au courant de l’année», de conclure Mme Fortin qui fait ici référence au temps que donne bénévolement plusieurs employés auprès de refuges ou encore aux poches de nourriture que la clinique envoie dans ces mêmes endroits lorsque la situation le permet.

Les personnes qui souhaitent faire un don sont invitées à se présenter au 495, boulevard d’Iberville sur les heures d’ouverture de la clinique, soit de 9 à 20 heures du lundi au jeudi, de 9 à 18 heures le vendredi et de 9 à 13 heures le dimanche. L’horaire sera réduit pendant le temps des Fêtes. Information: www.cliniquevetfontaine.com.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires