Des transformateurs de puissance conçus à Iberville

Par Stéphanie MacFarlane
Des transformateurs de puissance conçus à Iberville
(Photo : Jessyca Viens-Gaboriau - Le Canada Français)

L’entreprise Transformateurs Delta Star, située dans le parc industriel du secteur Iberville, fabrique des transformateurs de puissance qui, à leur sortie de l’usine, peuvent peser plus de 100 tonnes. Ces équipements de fine pointe sont destinés aux centrales de production d’énergie et aux sous-stations électriques. Leur rôle est de transformer le courant des lignes de distribution afin de desservir les résidences.

Le nom Delta Star est apparu dans le paysage johannais en 2015, lorsque cette entreprise américaine a acquis l’usine d’Alstom Grid. Cette dernière avait procédé à l’acquisition de Mégatran Electric en octobre 2009 qui, elle, avait été fondée il y a plusieurs dizaines d’années. À l’origine, Mégatran était située derrière le garage Morin avant de s’établir sur la rue Lucien-Beaudin.

En plus de Saint-Jean, Delta Star possède deux usines aux États-Unis, soit à San Carlos en Californie et à Lynchburg. C’est dans cette ville de la Virginie que se trouve le siège social. Delta Star existe depuis 1908.

Alix Némorin, Christian Martineau, Carl Savard et Daniel Guillemette, respectivement directeur général, directeur des opérations, partenaire d’affaires principales aux ressources humaines et responsable de la santé et de la sécurité chez Delta Star.

Agrandissement

L’usine johannaise a été agrandie à trois reprises. Le plus récent agrandissement, effectué en 2019, a permis d’ajouter 23 000 pieds carrés grâce à un investissement de 5 M$. Une somme additionnelle de 2 M$ a aussi permis d’acquérir de nouveaux équipements et des équipements remis à neuf pour augmenter la capacité de bobinage, accroître l’efficacité totale et la compétitivité des coûts.

Une nouvelle salle de bobinage de pointe de 14 000 pieds carrés a notamment été construite lors de l’agrandissement. L’usine de la rue Lucien-Beaudin compte désormais une superficie d’environ 75 000 pieds carrés.

Bobines

Tous les plans requis pour la conception d’un transformateur de puissance sont réalisés par les ingénieurs de Delta Star, à Saint-Jean. Chaque unité produite a ses particularités pour répondre aux besoins des clients. Hydro-Québec figure parmi ceux-ci.

La bobine, conçue à partir d’isolant (souvent du carton) et de cuivre, est fabriquée dans un environnement climatisé pour contrôler le niveau d’humidité.

Dans la majorité des cas, ça prend trois bobines pour en faire une, expose Christian Martineau, directeur des opérations, qui travaille dans l’entreprise depuis 25 ans. Leur grosseur varie selon le niveau de tension du transformateur.

À l’instar des poupées russes, les bobines s’emboitent l’une dans l’autre pour former un tout, expose Alix Némorin, le directeur général de l’usine Delta Star. L’assemblage de la bobine débute en même temps que la fabrication du noyau. Ce dernier, conçu avec de l’acier, accueille ensuite la bobine. « Ça forme la partie active qui voit l’électricité », poursuit M. Némorin.

Processus

Le noyau est fermé, puis diverses connexions câblées sont réalisées en fonction des demandes du client. Il séjournera ensuite 48 à 64 heures dans un four au kérosène pour enlever toute l’humidité qui peut y être présente.

À sa sortie, le noyau est imbriqué dans une cuve qui possède divers accessoires, dont un radiateur, des ventilateurs et des sondes. Le couvercle est ensuite fermé et soudé. Le vide est fait, puis la cuve est remplie d’huile. Un test de pression sera notamment effectué. Le transformateur séjournera dans la salle d’essai où divers éléments, dont la foudre, peuvent être reproduits.

Une fois les tests complétés avec succès, le transformateur est prêt à être livré par camion ou par train au Canada et aux États-Unis. Selon sa grosseur et les demandes du client, certains éléments peuvent être démontés et l’huile vidangée le temps de l’expédition. Certains sont emballés, d’autres non.

Des tonnes

Le poids des transformateurs varie généralement de 20 à 60 tonnes, mais certains peuvent peser plus de 100 tonnes. Un pont roulant ainsi qu’un tracteur avec charriot hydraulique sont utilisés pour les bouger.

De quatre à six transformateurs de puissance sont produits chaque mois à l’usine johannaise. Entre 8 et 11 semaines sont requises pour compléter le cycle de production d’une unité. Elle a une durée de vie de 50 ans. Le plus gros transformateur fabriqué par Delta Star possède une capacité de 315 kilovolts.

Main-d’oeuvre

L’entreprise compte près de 150 employés. À eux s’ajoutent 16 postes vacants. « En production, il nous manque des journaliers et dans les bureaux, des ingénieurs mécaniques et électriques », indique Carl Savard, partenaire d’affaires principales aux ressources humaines chez Delta Star.

Pour affronter la rareté de main-d’œuvre, l’entreprise a récemment procédé à des ajustements salariaux de 20 %. À son arrivée en poste, un opérateur gagne désormais 24$. Prérequis ? Détenir un diplôme d’études secondaires, être manuel et vouloir œuvrer dans un environnement manufacturier.

En plus des avantages sociaux déjà offerts, certains ont été bonifiés, comme les primes de références et les congés mobiles.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires