Une boisson biologique de yerba maté créée à Saint-Jean

Par Stéphanie MacFarlane
Une boisson biologique de yerba maté créée à Saint-Jean
Jean-Philippe Bouchard, Arnaud Boire, Maxime Talbot (ancien joueur des Penguins de Pittsburg), Jean-Olivier Campion et Jonathan Tremblay sont les propriétaires de Thé à boire.

Thé à boire commercialise depuis un an le prêt-à-boire Mana, une boisson biologique à base de yerba maté, un arbre sud-américain dont les feuilles regorgent de bienfaits. Cette boisson sans alcool est en vente dans 400 points de vente de la province. Et l’entreprise johannaise a dans ses projets de vendre son produit ailleurs au Canada et aux États-Unis.

Thé à boire est le projet d’Arnaud Boire, Jean-Olivier Campion, Maxime Talbot, Jonathan Tremblay et Jean-Philippe Bouchard. Ces deux derniers sont de Saint-Jean-sur-Richelieu.

En plus d’être le copropriétaire du pub Le Morse et de La Boîte – Événement & Spectacles, Jean-Philippe Bouchard est copropriétaire de la Taverne Midway, située sur le boulevard Saint-Laurent, à Montréal.

Mana et l’idée de produire une boisson à base de yerba maté ont germé au Midway. « Arnaud a commencé à chercher des produits naturels pour s’aider, parce que les soirées peuvent finir tard dans les bars. On cherchait des solutions pour rester éveillé, mais surtout être concentré et actif. On a commencé à faire des infusions de yerba maté», raconte Jean-Philippe Bouchard, en affaires depuis 2004 dans le Vieux-Saint-Jean.

La curiosité a fait son effet. « Plus ça allait, plus la clientèle au Midway nous demandait pour goûter. On a commencé à faire des cocktails. De fil en aiguille, on s’est dit que ça vaudrait la peine de commercialiser le yerba maté parce qu’il y avait réellement un intérêt », poursuit M. Bouchard.

Le premier prêt-à-boire de la gamme Mana a été lancé en novembre 2020. La boisson détient sa certification biologique d’Écocert et ses accréditations de Santé Canada.

Démocratisation

Le yerba maté est un arbre cultivé en Amérique du Sud. Ses feuilles sont consommées en infusion dans de petits contenants en terre cuite en Argentine, au Paraguay et en Uruguay, notamment.

« Ils font une infusion et consomment du yerba maté tout au long de la journée. Ils n’y ajoutent que de l’eau. Le mélange devient de moins en moins puissant au fil de la journée», expose Jean-Philippe Bouchard.

Ce dernier souligne qu’il reste un gros travail d’éducation à faire avec le yerba maté au Québec. « Les gens pensent que c’est un thé vert ou un thé glacé, mais ce n’est pas du tout ça, poursuit-il. Le but est de le démocratiser le plus possible. »

Goût

Consommé de façon authentique, le yerba maté est légèrement amer. Dans son prêt-à-boire sans alcool, Thé à boire tente de conserver l’authenticité de cette expérience tout en plaisant aux papilles gustatives nord-américaines. Du sucre de canne biologique a été ajouté pour casser l’amertume. De l’acide citrique et du jus de citron biologiques complètent la palette.

« Ça donne un petit côté acide. Ensemble, ça balance les saveurs. Ça donne un drink hypocalorique qui n’est pas trop sucré et qui se mélange très bien en cocktail si on veut l’ajouter à nos recettes avec du gin ou un autre alcool », enchaîne Jean-Philippe Bouchard. Selon les valeurs nutritives, une portion de 355 ml de Mana contient 13 grammes de sucre et 60 calories.

Jean-Philippe Bouchard indique que Thé à boire infuse à froid les feuilles de yerba maté importées d’une coopérative agricole d’Argentine pour conserver les propriétés antioxydantes. Le yerba maté est aussi connu pour ses vertus énergisantes, mais également pour sa contribution à la santé cardiovasculaire, digestive et cognitive.

Saveur

Actuellement, seule la saveur de pamplemousse est proposée dans les lieux de vente. L’équipe travaille sur une deuxième. La saveur mûre et hibiscus devrait être offerte en novembre. La gamme Mana sera consacrée entièrement au yerba maté. Une troisième boisson est attendue au printemps 2022.

Thé à boire souhaite également développer d’autres gammes biologiques. « On va probablement essayer un breuvage avec un thé blanc ou avec d’autres types d’infusion botanique», indique M. Bouchard.

Distribution

Mana est actuellement en vente dans environ 400 points de vente au Québec, de l’Outaouais à la Gaspésie. Une trentaine de bars, commerces, épiceries et restaurants de Saint-Jean-sur-Richelieu la vendent.

Les bureaux de Thé à boire sont situés dans le Vieux-Saint-Jean. Quant à la production, elle s’effectue à Saint-Hyacinthe. L’entreprise n’écarte pas de construire ses propres installations pour produire sa boisson. Si elle opte pour cela, Saint-Jean-sur-Richelieu serait un choix logique, précise Jean-Philippe Bouchard.

Parmi ses propriétaires, Thé à boire compte Maxime Talbot, un joueur de hockey qui a oeuvré pendant une dizaine de saisons dans la Ligue nationale et qui a soulevé la coupe Stanley en 2009 avec les Penguins de Pittsburgh.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires