Saint-Jean au 248e rang pour sa vitalité économique

Par Stéphanie MacFarlane
Saint-Jean au 248e rang pour sa vitalité économique
Saint-Jean-sur-Richelieu se classe au 248e rang sur 1162 municipalités pour son indice de vitalité économique. (Photo : Le Canada Français - Archives)

La vitalité économique de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu est relativement stable ces dernières années, révèle l’indice de vitalité économique (IVE) élaboré par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) à la demande du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH). Mais depuis le début des années 2000, le dynamisme a diminué en sol johannais.

Selon les plus récentes données publiées par l’ISQ, Saint-Jean-sur-Richelieu se situe au 248e rang québécois pour sa vitalité économique en 2018. Son indice est de 6,14. Deux ans plus tôt, Saint-Jean se trouvait à la 246e place avec un IVE de 6,11.

Pour établir cet indice, une moyenne est réalisée à partir de trois variables qui représentent les dimensions essentielles de la vitalité économique, soit le marché du travail (le taux de travailleurs de 25 à 64 ans), le niveau de vie (le revenu médian de la population de 18 ans et plus) et la dynamique démographique (le taux d’accroissement annuel moyen de la population sur une période de cinq ans).

Plus l’indice est élevé, plus la vitalité économique l’est. L’IVE a été publié sur une base annuelle de 2002 à 2013. Depuis 2014, il est diffusé tous les deux ans. L’IVE de Saint-Jean-sur-Richelieu a atteint un sommet en 2007, se chiffrant à 10,85. Ce résultat plaçait la municipalité au 118e rang au Québec. L’indice johannais a ensuite progressivement diminué pour connaître son plus bas niveau en 2016.

Villes semblables

Comparée à d’autres villes centres de la Montérégie, de l’Estrie et du Centre-du-Québec, Saint-Jean-sur-Richelieu fait bonne figure. La capitale des montgolfières culmine au sommet de ce palmarès.

Drummondville, qui a un IVE de 3,56 (362e rang), occupe le deuxième rang. Granby, la perle des Cantons-de-l’Est, complète le podium avec un indice de 3,46. Cela lui donne le 369e rang provincial. La Ville de Saint-Hyacinthe détient un indice de 2,94, ce qui la porte à la 398e place au Québec. Salaberry-de-Valleyfield se retrouve avec un IVE pratiquement à zéro (0,07). Une donnée qui lui vaut le 573e rang, tandis que Sorel-Tracy détient un indice négatif. Cette ville située à l’extrémité de la Montérégie a un IVE de -2,05 (712e au Québec).

Saint-Jean-sur-Richelieu franchira sous peu le cap des 100000 habitants. Dans le classement des municipalités ayant une population supérieure à 100 000 citoyens de l’ISQ, elle se serait située au 6e rang, entre Laval (7,25) et Longueuil (5,8).

Haut-Richelieu
Quant au Haut-Richelieu, la MRC se situe au 29e rang de la province avec un IVE de 4,67. Notons que le Québec compte 104 MRC.

L’IVE du Haut-Richelieu suit sensiblement la même courbe que celui de Saint-Jean-sur-Richelieu. Son résultat le plus élevé a été enregistré en 2007 (10,29), tandis que son plus faible l’a été en 2014 (4,36). L’IVE de 2018 est le deuxième plus bas qu’a enregistré le Haut-Richelieu depuis 2002.

Méthodologie
Tous les deux ans, l’ISQ produit et diffuse l’IVE pour chacune des 1162 municipalités, communautés autochtones et territoires non organisés de 40 habitants et plus du Québec, ainsi que pour chacune des MRC.

En 2018, c’est la ville de Carignan, voisine de Saint-Jean-sur-Richelieu, qui a obtenu l’IVE le plus élevé de la province, soit 26,8. « Cette municipalité se distingue par une forte croissance démographique entre 2013 et 2018 et par un revenu total médian parmi les plus élevés au Québec », écrit l’ISQ dans ses faits saillants.

Le top 5 est complété par quatre municipalités de la région de la Capitale-Nationale, soit Shannon (23,85), Boischatel (23,16), Sainte-Brigitte-de-Laval (23,15) et Stoneham-et-Tewkesbury (22,86). «Les localités ayant les indices de vitalité économique les plus élevés se concentrent essentiellement dans les couronnes de Québec, de Montréal et de Gatineau. Parmi les 15 localités occupant le haut du classement en 2018,13 sont situées en banlieue de ces grandes villes », observe l’ISQ.

À l’opposé du spectre, les cinq dernières places de l’IVE sont occupées par des localités situées en Abitibi-Témiscamingue, en Gaspésie — îles-de-la-Madeleine et dans le Bas-Saint-Laurent. Leur indice oscille entre -23,88 et -40,12.

Soulignons que le MAMH utilise l’IVE pour moduler la répartition d’enveloppes budgétaires vouées au développement local et régional.

Mont-Saint-Grégoire au premier rang dans le Haut-Richelieu

C’est la municipalité de Mont- Saint-Grégoire qui a l’économie la plus dynamique du Haut-Richelieu, selon l’indice produit par l’Institut de la statistique du Québec. Elle déloge ainsi Saint-Alexandre qui culminait au sommet du palmarès régional en 2016.

L’indice de vitalité économique (IVE) de Mont-Saint-Grégoire s’est fixé à 9,26 en 2018, la plus récente donnée disponible. Cela porte la municipalité au 141e rang provincial. Saint-Blaise-sur-Richelieu suit non loin derrière à la 151e place et un IVE de 8,89. Le top 3 est complété par Sainte-Brigide-d’Iberville qui a un indice de 8,32, ce qui la met au 173e échelon provincial.

Avec son IVE de 6,14, Saint-Jean-sur-Richelieu se situe au 6e rang du Haut-Richelieu, derrière Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix (IVE de 7,52), mais devant Sainte-Anne-de-Sabrevois (IVE de 5,33).

Autres résultats
La municipalité de Lacolle prend la huitième place au classement régional. Avec son IVE de 2,64 et sa 417e place provinciale, elle est suivie de près par Saint-Sébastien. Cette localité se retrouve au 427e échelon québécois avec un indice de vitalité économique de 2,58. Henryville (461e), Venise-en-Québec (558e), Saint-Georges-de-Clarenceville (584e), Noyan (667e) et Saint-Valentin (821e) clôturent ce classement.

En 2016, les municipalités du Haut-Richelieu ayant la vitalité économique la moins élevée étaient Henryville, Saint-Valentin, Saint-Georges-de-Clarenceville et Noyan.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires