Moins d’investissements et perte de 200 emplois dans le secteur manufacturier

Par Stéphanie MacFarlane
Moins d’investissements et perte de 200 emplois dans le secteur manufacturier
(Photo : Archives)

Les investissements manufacturiers dans le Haut-Richelieu ont diminué de près de 35% en 2020, révèle le rapport annuel de NexDev | Développement économique Haut-Richelieu. Et un peu plus de 200 emplois ont été perdus dans les industries de la région. Malgré ces constats, l’organisme voué au développement économique dresse tout de même un bilan positif de cette année marquée par la pandémie de la COVID-19.

«Considérant les défis que les entreprises ont eu à relever, 2020 a été une bonne année pour les entreprises de la région», souligne Sylvie Brosseau, directrice générale de NexDev. La valeur des investissements réalisés par le secteur manufacturier s’est élevée à 64 200 005$ en 2020. En 2019, 98 148 604$ avaient été investis.

Les investissements pour les bâtiments et les améliorations représentent 38% (24 573 000$) du montant total. Une somme de 27 177 000$ a été investie pour des équipements. Enfin, les entreprises ont consacré 4 032 000$ pour la formation ainsi que 8 417 000$ pour la recherche et le développement.
«Oui, il y a une baisse des investissements, mais les entreprises ont bien fait leur travail à ce niveau. Elles se sont concentrées à sauver l’année 2020. Elles ont fait preuve de résilience et de bienveillance. Elles ont mis beaucoup d’énergie», observe Sylvie Brosseau.

Elle fait notamment référence aux diverses initiatives lancées par le milieu manufacturier lorsque la crise de la COVID-19 s’est déclarée. «Il y a eu de belles actions et des idées novatrices», poursuit-elle. Plusieurs ont développé de nouveaux produits ou ont adapté leur chaîne de production pour répondre aux besoins.

Des gels désinfectants, un mécanisme d’ouverture de portes sans contact, des blouses médicales, des écrans faciaux et des masques ont notamment été fabriqués dans le Haut-Richelieu.

Emplois
Le nombre d’emplois est passé de 8903 en 2019 à 8699 en 2020. Une diminution nette de 204 postes. «On a été agréablement surpris. Il y a eu la COVID-19, mais il y a aussi eu l’incendie d’un bâtiment de Carpettes Lanart», rappelle Mme Brosseau.

Une diminution des emplois a été observée dans l’ensemble des sphères d’activités, à l’exception des secteurs du papier, des métaux et produits métalliques, de l’impression et de l’édition ainsi que du bois et des meubles. Ceux-ci ont connu des hausses allant de 3 à 255%.

Les résultats de 2020 au sujet de l’emploi figurent tout de même dans le haut du palmarès depuis 2010. À titre indicatif, 8741 emplois avaient été enregistrés en 2018, 8449 en 2017 et 8076 en 2016. En moyenne, il y avait 7659 emplois manufacturiers entre 2010 et 2015. Quant au nombre d’entreprises, il est resté stable à 233.

COVID-19
NexDev a hérité de la gestion du Programme d’aide d’urgence aux petites et moyennes entreprises lancé par le gouvernement en réponse à la pandémie. En 2020, 2 327 335$ ont été remis à 50 entreprises. Deux employés de NexDev y sont affectés à temps plein.

NexDev a aussi participé au Comité d’urgence économique, créé au début de la crise, ainsi qu’au Comité d’appui à la relance économique duquel a émergé un plan d’action triennal.

Dans le cadre d’Accès entreprise Québec, NexDev bénéficie de 900 000$ sur cinq ans pour embaucher deux nouvelles ressources. L’une d’elles sera affectée au suivi du plan d’action du CARÉ afin que les différentes priorités identifiées soient réalisées. Ce plan touche divers secteurs.

L’autre ressource sera dédiée à épauler les entreprises manufacturières dans leur virage numérique vers le 4.0. L’automatisation leur permettra d’augmenter leur productivité, mais aussi de pallier la pénurie de main-d’œuvre. D’ailleurs, les ressources humaines et la production ont représenté 50% des défis des entreprises en 2020 selon le rapport annuel de NexDev.

Zone d’innovation
La dernière année a aussi été marquée par l’élaboration d’un projet de zone d’innovation en sécurité civile et publique. Le projet a été déposé au ministère de l’Économie au début de 2021. Il a franchi une première étape, celle de la recevabilité. «Notre dossier est complet et recevable. Pour nous, c’est une très bonne nouvelle», mentionne Mme Brosseau.

Une première rencontre est prévue ces jours-ci entre des représentants du ministère et du Haut-Richelieu. Des précisions et des ajustements pourraient être demandés.

La composition du conseil d’administration de NexDev demeure inchangée. Il est présidé par Patrick Alarie (Batteries Natech). La vice-présidence est assurée par Véronique Tougas (Cambli), alors que Claire Charbonneau est la secrétaire-trésorière. Pascale Baillargeon, Mathieu Jeanneau, Réal Ryan, Marco Savard, Patrick Selmay et Miro Yaghi (Termaco) sont les administrateurs.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires