La valeur des rénovations résidentielles bondit de 264%

Par Stéphanie MacFarlane
La valeur des rénovations résidentielles bondit de 264%
De janvier à avril, les demandes pour la construction d’un bâtiment accessoire comme un garage, un pavillon de jardin (gazebo) ou une pergola sont passées de 19 en 2019, 23 en 2020 à 144 en 2021. (Photo : Le Canada Français - Julien Saguez)

La hausse des ventes de piscines, de bois traité et de tous les autres types de matériaux qui sont recensées dans les commerces se fait également sentir au Service de l’urbanisme, de l’environnement et du développement durable (SUEDD) de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu. Durant le premier trimestre de 2021, la valeur des rénovations résidentielles, celles qui nécessitent un permis, a bondi de 264%. Et le nombre de demandes pour obtenir un permis a immanquablement augmenté.

«On a un début d’année assez impressionnant. On est très très occupés», lance Linda Bonneau, directrice générale par intérim et directrice adjointe du SUEDD.

Selon le rapport trimestriel de janvier à mars 2021, la valeur des rénovations résidentielles est passée de 2 383 477$ à 8 679 121$, une augmentation 264,14%. Quant à la valeur des constructions neuves, elle a diminué de 7% pour la même période. Le nombre d’unités construites est passé de 89 à 72 (-19%).

«La valeur des constructions et de la rénovation résidentielle a augmenté de 23% malgré la COVID-19», observe Mme Bonneau. L’activité a aussi repris dans les secteurs commercial, institutionnel, industriel et agricole. «Au niveau économique, on voit que les travaux ont recommencé», souligne Linda Bonneau.

Aménagements extérieurs
Depuis le début de l’année, le SUEDD reçoit un nombre élevé de demandes de permis, notamment pour la construction d’un bâtiment accessoire isolé, l’agrandissement d’un bâtiment principal, la construction d’un balcon ou d’une terrasse ainsi que pour l’installation de piscines.
«On est en nette progression. À ce jour, on a reçu 228 demandes de permis pour les piscines. L’an dernier, pour la même période, nous en avions 59», précise Linda Bonneau. Il s’agit d’un bond de 286,44%!

De janvier à avril, les demandes pour la construction d’un bâtiment accessoire comme un garage, un pavillon de jardin (<@Ri>gazebo<@$p>) ou une pergola sont passées de 19 en 2019, 23 en 2020 à 144 en 2021. Quant aux demandes de permis pour la construction de balcons, perrons, galeries ou terrasses, le SUEDD en a reçu 26 en 2019, 9 en 2020 et 35 en 2021.

«On voit que les gens aménagent leur cour extérieure avec des cuisines et des salons. Il y a beaucoup de projets», enchaîne Mme Bonneau. Ces chiffrent excluent les remises puisqu’aucun permis n’est nécessaire, poursuit-elle.

Rénovations
De janvier à avril 2021, 152 demandes de permis de rénovation ont été reçues au SUEDD, comparativement à 92 en 2020 et à 95 en 2019 pour la même période. Ces données n’incluent pas les projets de rénovation de cuisine ou de salle de bain.

«Ça ne prend pas de permis pour faire des travaux de décoration, par exemple pour repeindre les murs ou changer un revêtement de plancher. Il faut demander un permis si on change une division ou si on ferme une pièce», explique Linda Bonneau.

Délais
De janvier à avril 2021, le SUEDD a émis 717 permis. Pour la même période en 2020, 397 permis avaient été octroyés et 594 en 2019. Ces hausses de demandes mettent une pression sur le SUEDD. «Je dois avouer qu’on est surchargés», note Linda Bonneau.

Cela occasionne des délais supplémentaires pour le traitement des requêtes. «Lorsque la demande pour une piscine et de petits travaux est complète, on délivre le permis dans un délai de deux à quatre jours. Dans un temps normal, ça peut être plus rapide. Pour les autres travaux qui nécessitent plus d’analyses, ça prenait habituellement dix jours. Actuellement, c’est entre 15 et 30 jours», souligne Linda Bonneau.

Elle précise toutefois que son équipe est en deçà des 45 jours prévus à la réglementation. Mme Bonneau mentionne que d’autres villes du Québec doivent conjuguer avec une affluence de demandes. À Saint-Jean-sur-Richelieu, des ressources supplémentaires ont été embauchées. Les citoyens sont aussi invités à s’y prendre d’avance pour demander leur permis.

Et 2020?
En 2020, la valeur totale de tous les permis de construction (résidentiel, commercial, institutionnel, industriel et agricole) a diminué de 8% par rapport à 2019. Les rénovations ont toutefois été populaires dans les secteurs commercial, institutionnel, industriel et agricole. Un total de 21 929 767$ y a été investi, en hausse de 164% comparativement à 2019.

Le SUEDD a mis en place des outils numériques supplémentaires au début de la pandémie de la COVID-19, notamment le paiement en ligne. Aux demandes qui peuvent être faites sur le site Web de la Ville s’est ajouté le traitement numérique des autres types de requêtes.

«On avait déjà des demandes qui pouvaient être faites uniquement en ligne. Pour les autres permis qui ne sont pas disponibles sur le Web, on fait des démarches avec les citoyens par courriel et on fait le traitement à distance. Tout est 100% numérique», indique Linda Bonneau. Elle souligne d’ailleurs qu’une grande hausse de consultations de la section de l’urbanisme sur le site Web a été observée au début de la COVID-19.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires