Un projet pour l’ancien immeuble de Maison Éthier

Par Stéphanie MacFarlane
Un projet pour l’ancien immeuble de Maison Éthier
Cette maquette illustre le futur visuel du segment de l'immeuble, situé à l'angle de la rue Vanier. (Photo : Gracieuseté)

L’ancien immeuble de Maison Éthier, situé sur la rue Jacques-Cartier Nord, subira une cure de jouvence et reprendra vie. Les nouveaux propriétaires, qui l’ont acquis il y a deux ans, souhaitent y développer un centre qui réunira différents acteurs du milieu de la construction à l’entrée du secteur Saint-Eugène.

«Notre but est de faire un petit hub pour les entrepreneurs en construction. On pourrait y retrouver, par exemple, un plombier, un électricien, un ingénieur, une entreprise en climatisation. Pour un entrepreneur, il y a une certaine valeur ajoutée de se retrouver dans un immeuble où il y a d’autres entrepreneurs du domaine, notamment pour le réseautage et le référencement», expose Charles-Félix Messier, associé, investissements et développements chez Messier, Savard & Associés (MSA).

Cette société d’investissement à capitaux privés est un groupe d’associés dirigé par Mario Messier et Serge Savard, l’ exdirecteur général et joueur émérite des Canadiens de Montréal. L’ancien gardien de but José Théodore figure également parmi les associés. En plus d’avoir gardé le filet des Canadiens, il a évolué avec les Lynx de Saint-Jean de 1992 à 1995.

La bâtisse a été acquise en avril 2019 par la société en commandite 126 St-Jean S.E.C, notamment détenue par MSA. La transaction dont le prix s’est soldé à 1 750 000 $, plus les taxes applicables, a été réalisée dans le cadre du processus de restructuration de Maison Éthier. Or, le magasin de meubles a plutôt déclaré faillite en décembre 2019.

Nouveaux visages

Actuellement, le zonage permet des usages liés à la vente au détail de produits de tout acabit, à la fourniture de services, ainsi qu’au service ou à la vente d’aliments, de boissons ou de repas préparés sur place.

«Ces usages seront conservés», indique Charles-Félix Messier. Or, pour concrétiser le hub pour les entrepreneurs en construction, projet pour lequel il y aurait de la demande, d’autres usages doivent être permis. À la séance du conseil municipal du 30 mars, un projet particulier de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble, appelé dans le jargon un PPCMOI, a été déposé. Il a passé la première étape réglementaire puisque le premier projet de résolution a été adopté à l’unanimité par les élus.

Dans sa forme actuelle, le PPCMOI vise à autoriser des usages commerciaux para-industriels, à incidence modérée, de vente en gros et d’entrepreneurs. Ces usages permettraient, entre autres, à un atelier de soudure, un atelier de réparation de moteurs électriques, un service d’entretien ménager, un service d’entreposage, un service de location d’outils, d’équipement ou de grues, un service de buanderie (autre que libre-service), un entrepreneur en construction ou en rénovation, un entrepreneur en génie civil ou un entrepreneur en mécanique du bâtiment (électricité, plomberie, chauffage, ventilation, etc.) de s’y installer. Un seul usage industriel serait permis, celui de fabrication de portes, de fenêtres ou de persiennes.

Travaux

Avant de demander un certificat visant l’occupation de l’immeuble pour les nouveaux usages souhaités, la Ville exigerait que les travaux de rénovation du bâtiment et le réaménagement des aires de stationnement ainsi que des espaces de chargement et de déchargement soient réalisés.

MSA projette de revamper l’extérieur de l’immeuble construit dans les années 1960. «On veut le mettre plus beau. Il a besoin d’amour», observe Charles-Félix Messier. Les fenêtres seront notamment changées et le revêtement extérieur sera revampé. La brique existante sera conservée et les parements en aluminium et en acrylique existants seront repeints. Selon les maquettes du projet, les quais de chargement situés à l’avant du bâtiment, près de la rue Vanier, seraient retirés.

Locataires

Les plans actuels prévoient que la bâtisse, qui compte plus de 50 000 pieds carrés d’occupation au sol, soit divisée en 12 locaux. Les travaux intérieurs, les divisions et les superficies de chaque local dépendront toutefois des besoins des futurs locataires, mentionne Charles-Félix Messier.

Actuellement, un bail est signé avec une entreprise spécialisée dans la fourniture d’uniformes scolaires et de travail. Les locaux de l’ancien Maison Éthier sont présentement occupés pour de l’entreposage, mais seront libres d’ici la mi-avril. «Notre premier nouveau locataire occupera les lieux à partir de mai», précise Charles-Félix Messier.

L’investissement nécessaire pour réaliser les travaux à venir n’a pas été chiffré, puisque l’envergure du projet dépend des futurs locataires, mais aussi des demandes qui pourraient émaner lors du processus réglementaire lié au PPCMOI. Quant à l’échéancier, MSA compte entamer les travaux dès que son projet sera accepté par la Ville.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires