Owly Packs reçoit une bourse de 25 000 $

Par Stéphanie MacFarlane
Owly Packs reçoit une bourse de 25 000 $
David Desmarais et Audrey-Anne Langevin, deux des cofondateurs d’Owly Packs, posent avec leur nouveau sac de 30 litres qu’ils lanceront cette année. (Photo : Gracieuseté)

La jeune pousse (startup) Owly Packs, spécialisée dans les produits de plein air, vient d’obtenir une des 75 bourses d’honneur de 25 000 $ remises par le gouvernement du Québec. Ce coup de pouce financier représente une belle marque de reconnaissance pour les trois jeunes entrepreneurs johannais derrière Owly Packs qui s’apprêtent à lancer une deuxième campagne de sociofinancement.

La candidature de la startup a été sélectionnée parmi les 410 dossiers déposés. David Desmarais, président d’Owly Packs, souligne que le processus consistait à remplir un questionnaire costaud. Il y est détaillé, entre autres, la vision de l’entreprise, les produits et l’étude de marché. «Il fallait aussi expliquer le cheminement de l’entreprise et des entrepreneurs», indique-t-il.

Quelques mois plus tard, il a su que son entreprise était retenue parmi les 12 finalistes de la Montérégie. Cela l’a amené à faire une présentation express virtuelle de cinq minutes devant le jury. «J’ai parlé de l’entreprise pendant trois minutes et j’ai répondu aux questions pendant deux minutes. Deux ou trois semaines après, j’ai eu un appel pour me dire que nous étions lauréats», mentionne M. Desmarais. Les projets ont été évalués selon leur originalité, leur caractère novateur, leur plan marketing et leur analyse de marché.

Accomplissement
Pour Owly Packs, cette bourse d’honneur représente un accomplissement et une belle reconnaissance. «Les juges étaient des gens d’affaires du milieu. C’est une grosse tape dans le dos», lance David Desmarais.

Au total, 75 bourses d’honneur de 25 000 $ ont été remises à de jeunes entrepreneurs de 18 à 35 ans, issus de 16 régions du Québec. Ces distinctions du gouvernement du Québec visent à favoriser le développement d’une entreprise prometteuse grâce à une aide ponctuelle qui vient compléter l’offre de financement traditionnel.

De plus, les gagnants bénéficient d’un accompagnement gratuit d’un an offert par le Réseau Mentorat. À ses débuts, Owly Packs avait obtenu une année de mentorat grâce à leur prix gagné au Défi OSEntreprendre. «La première fois, on était en démarrage. Là, on est complètement à un autre niveau. Ça va aider notre entreprise», se réjouit M. Desmarais.

Plein air
En 2019, Owly Packs avait lancé une campagne de sociofinancement sur Kickstarter pour financer la première production de leur sac de voyage modulable de 50 litres. L’objectif de financement de 50 000 $ avait été atteint en six jours.

Avec la COVID-19, l’entreprise, qui ciblait principalement une clientèle de voyageurs, s’est réorientée vers le camping et le plein air. «On a décidé de développer des produits plus accessibles avec des prix plus accessibles», indique David Desmarais. Ils ont notamment développé et mis en marché une tuque en laine de mérinos et une cafetière de camping portable.

Kickstarter
Quelque part en mai, Owly Packs lancera sa deuxième campagne de sociofinancement sur Kickstarter. Cette fois-ci, ce sera pour commercialiser un sac à dos de 30 litres. «C’est un format d’une grandeur parfaite pour monsieur et madame Tout-le-Monde, tant pour les étudiants, les travailleurs ou encore pour une randonnée», expose l’entrepreneur.

L’objectif de financement sera moindre que le précédent. «Il est fixé à 5000 $. Le but est principalement de faire de la publicité, alors que la dernière fois, c’était pour financer la production», explique David Desmarais.

Owly Packs est aussi en phase de prototypage pour offrir une tente-hamac monoplace. L’entreprise est dirigée par David Desmarais, Audrey-Anne Langevin et David Bissonnette. À eux s’ajoutent des partenaires externes qui s’occupent des réseaux sociaux, des campagnes marketing avec les influenceurs et de la publicité.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires